Rechercher dans ce blog

Vous êtes sur apocalypse.bibletude.org. Les points d'entrée de chapitres se trouvent dans la colonne de gauche et dans les onglets ci-dessus (plus complets). L'ensemble de ces points d'entrée se trouve dans la page Contenu du site.
Le livre de l'Apocalypse est intemporel: il s'adresse à chacun, dans sa situation présente, et exhorte chaque lecteur à choisir le chemin qui mène à la Nouvelle Jérusalem. Les symboles du livre de l'Apocalypse représentent avant tout des états intérieurs de l'âme humaine, états qui, de par le comportement humain, déteignent sur la société et, au bout du compte, font l'Histoire.

2:1-7 : L'Église qui est dans Éphèse

2:1 A l'ange de l'Église qui est dans Éphèse, écris : voici ce que dit Celui qui a puissance sur les sept étoiles dans sa droite, Celui qui marche au milieu des sept chandeliers d'or.

L'ange est un esprit, qui sert en faveur de ceux qui vont hériter du salut (Héb. 1:14), en l'occurrence ceux en qui l'Esprit agit à Éphèse.

Sept étoiles : sept anges messagers (1:19), sept esprits.
Diversité des opérations du Saint Esprit, source jaillissant jusque dans la vie éternelle.
Le chandelier et l'huile ne suffisent pas : le feu est indispensable (comme les langues de feu à la Pentecôte).

Celui qui a puissance sur les sept étoiles dans sa droite : c'est la puissance de résurrection, à disposition dans la mesure où on s'y soumet.
Sa droite nous tient ferme afin que nous ne tombions pas.

Celui qui marche : si on a la Vie, on est obligé de marcher, pour ne pas se relâcher (v.4).

Au milieu des 7 chandeliers d'or : dans le Saint des Saints.

Chandeliers : seule preuve de ce qui était derrière le voile, près du propitiatoire, dont ils sont le signe visible, l'Église (1:19), composée de chacun de ceux qui sont en relation (foi) avec Dieu - et non pas de ceux qui ont une religion (croyance) - au milieu des 7 chandeliers nous sommes hors du système religieux.


2:2 J'ai vu tes oeuvres, et ta peine, et ton support, et que tu ne peux porter les mauvais, et que tu as éprouvé ceux qui déclarent être envoyés et ne le sont pas, et que tu les as trouvés menteurs, 2:3 et que tu as du support, et que tu as porté à cause de mon Nom, et que tu n'as pas varié.

J'ai vu : Je sais où tu en es, aux trois niveaux :
  • corps : oeuvres
  • âme : peine
  • esprit : support
Il s'agit des oeuvres de l'ange et de ceux en qui il agit.

Tes oeuvres : si tu as des oeuvres, c'est que tu as la foi (la foi sans les oeuvres est morte...).
J'ai vu tes oeuvres : Je sais que tu as la foi.

Ta peine : ton travail - tu mets en oeuvre ton salut (Philippiens 2:12).
J'ai vu ta peine : Je sais que tu es sur le chemin de la sainteté.

Ton support : tu restes dessous et soutiens, tu as du cran, tu tiens bon.
J'ai vu ton support : Je sais que tu as de la persévérance - ceux qui se confient dans le Seigneur courent et ne se lassent pas, leur fardeau est léger.

Tu ne peux porter les mauvais : non pas les personnes, mais leurs oeuvres - tu veux le vrai, le bien, le beau, le bon, et tu souffres de voir le faux, le mal, le laid, le mauvais - et tu n'as pas la force de porter tout cela - donc tu t'en détournes.
J'ai vu que tu ne peux pas porter les mauvais : Je sais que tu te détournes du mal.

Envoyés et ne le sont pas, et que tu les as trouvés menteurs : pseudo-apôtres de II Cor.11:13-15.
J'ai vu que tu les as éprouvés et trouvés menteurs (= pseudo) : Je sais que tu as du discernement, que tu aimes la vérité.

Tu as du support, et tu as porté à cause de mon Nom, et tu n'as pas varié : tu tiens bon, tu te détournes du mal, sans relâche, du fait que tu es attaché à Ma Personne - Christ vit en toi.


2:4 Mais j'ai contre toi que tu as laissé ton premier amour. 2:5 Rappelle-toi donc d'où tu es tombé, et métamorphose ta pensée et fais tes premières oeuvres. Sinon, je viens à toi, et je déplacerai ton chandelier de sa place, à moins que tu ne métamorphoses ta pensée.

Le message est donc : affermis l'amour.
Ni psy (mystique, imagination, émotions).
Ni miroir reflétant agapè (cymbale qui fait du tintamarre).
Ni "spiritualité", donc rien de ce qui est terrestre, démoniaque (cf. Jacques).
Mais l'amour est le premier fruit de l'Esprit, et sa conséquence directe est la Justice (*).

Bien que tu aies la foi, la sainteté, la persévérance, que tu te détournes du mal et que tu aies du discernement pour faire éclater la vérité, il te manque ton premier amour, celui qui t'a amené à moi.

Tu risques de tomber dans le psychique, les principes, le dogme, les émotions, les rites, la tradition, les idées reçues.

Sans cet amour, il te manque la Justice (*).
Pourquoi ?
Parce que, de même que l'amour sans vérité mène à l'injustice (pseudo-justice), la vérité sans amour mène à l'injustice (justice froide).

Tu as donc la vérité, mais il te manque l'amour pour produire des fruits de Justice, ton premier amour.

Comme les oeuvres sont le fruit de la foi, la Justice est le fruit de la Justification, Oeuvre d'Amour et de Vérité de la part du Seigneur pour nous. La Justice découle de la Justification : étant justifiés, nous obtenons un esprit de Justice, qui est Amour et Vérité.

Quand tu vois ce qui se passe autour de toi, transforme ta pensée en te souvenant d'où tu as été sorti. Nous sommes tombés de l'arbre de vie, du bois de vie (voir verset 7) : créés hommes libres, nous avons choisi le mensonge de Satan, qui produit la peur (qui est un manque d'amour). Nous sommes alternativement attirés d'un côté et de l'autre : personne ne veut la vraie Justice, et ceux qui la veulent, la veulent-ils vraiment ?

Nous avons en nous de quoi vivre et de quoi mourir : Satan est déjà dans cette Église, mais nous ne le voyons pas (il apparaît à la suivante).

Puisque le Seigneur nous a créés libres, Il nous laisse faire - Il n'intervient pas de façon spectaculaire, comme certains le voudraient : s'il le faisait comme certains le voudraient, tout serait détruit dans sa colère - alors que son intervention il y a 2000 ans était pour nous sauver - sa façon à Lui d'intervenir.


Je déplacerai ton chandelier : il ne sera plus au Sud (= grâce) pour témoigner, ni dans le Lieu Saint - étant sans amour, tu perdras aussi la vérité. Le chandelier, tu l'auras ôté toi-même en ne m'écoutant pas. Tu tomberas alors dans l'injustice (*).

A moins que... Il nous faut quitter l'horizon qui nous est familier et regarder où Le Soleil de Justice se lève (la vie est courte...). Alors la joie, la vie, l'amour et la vérité avec leur fruit de Justice viendront.


2:6 Mais tu as cela que tu hais les oeuvres des Nicolaïtes, [oeuvres] que moi aussi je hais.

Nicolaïtes : nice = victoire, laos = peuple : c'est le peuple qui commande, sa voix parle plus fort que celle de l'Esprit. L'opinion courante devient la règle et s'impose comme vérité.

La voix du peuple est devenue la voix de Satan : on en vient à enseigner le contraire de ce que dit Dieu, et en cela on porte la marque de la bête, sans laquelle on ne peut ni acheter ni vendre. P.ex., la loi humaine autorise des choses qui sont criminelles aux yeux de Dieu (*).

Dans certaines "églises", on tolère l'intolérable : on accepte des lois iniques (*).


2:7 Qui a oreille entende ce que l'Esprit dit aux Églises : au vainquant, je lui donnerai à manger du Bois de la Vie qui est dans le paradis de Dieu.

Oreille... Esprit : entendement spirituel.

Vainquant : et non pas vainqueur - le vainqueur a vaincu, le vainquant vainc à chaque instant.

Bois de Vie : les Éphésiens n'aiment pas les oeuvres de pseudo-vérité des Nicolaïtes, mais il leur manque l'amour, d'où ce besoin de Bois de Vie, la Croix de la Justification, qui est Amour et qui, avec la Vérité qui rend libre (car là où est l'Esprit [d'amour], là est la liberté, la vraie : c'est le paradis de Dieu), produit un fruit de Justice.

Adam, notre vieil homme, n'a pas pris du Bois de Vie, lui ayant préféré celui de la connaissance du bien et du mal, à savoir : décider de lui-même ce qui est bien et ce qui est mal, de ce qu'est la Vérité. S'il avait d'abord pris du Bois de Vie (l'Amour), il aurait ensuite pu prendre du Bois de la connaissance du bien et du mal (Vérité), et ainsi il aurait été un homme de Justice et n'aurait pas eu besoin de la Justification.

Laisser son premier amour, c'est premièrement sortir du champ du salut, de la Justification, et secondement produire les fruits de ce détachement : le manque de justice (*), et ceci malgré la foi, la sainteté, la persévérance, etc.



(*) On trouve 4 aspects de la justice qui sont des pierres de touche pour discerner les vrais prophètes des pseudo-prophètes, qui font errer les gens :
  1. Tout ce qui concerne la vie : sont "pseudo" ceux qui ne mettent pas en garde contre les conséquences des comportements mettant en péril la vie (au niveau individuel, au niveau collectif), sans oublier aussi la Vie spirituelle (de quel poison nous nourrissons-nous spirituellement ?).
  2. Tout ce qui concerne les "biens" : sont "pseudo" ceux qui ne mettent pas en garde contre les conséquences de l'injustice matérielle, que ce soit l'injustice du communisme totalitaire, l'injustice du capitalisme à outrance, l'injustice du libéralisme inhumain, l'injustice de l'état providence, etc.
  3. Tout ce qui concerne les moeurs : sont "pseudo" ceux qui ne mettent pas en garde contre les conséquences des comportements individualistes, "après moi le déluge", "ce qui compte c'est que je me réalise", etc. et dont la "vie" sème la mort spirituelle des autres.
  4. Tout ce qui concerne la vie ecclésiale : sont "pseudo" ceux qui ne mettent pas en garde contre les conséquences du fonctionnariat des "ministres" de Dieu (dans le grec original on parle de serviteurs, voire d'esclaves du Seigneur), de la trop grande importance que prend l'argent dans les assemblées (on ne peut servir 2 maîtres...), de l'exploitation de la dynamique des foules, etc.
Ces 4 points sont ceux qui sont systématiquement passés sous silence par l'enseignement de ceux qui se disent envoyés et ne le sont pas. Ils sont suivis par ceux qui laissent cet enseignement parler plus fort que l'Esprit.

A bon entendeur : les animaux purs de l'AT sont ceux qui ont le sabot fendu (Lév. 11:3 et suivants) : ils reposent sur la Justice (l'amour et la vérité) - et ils ruminent : passent et repassent dans leur coeur les merveilles de Dieu.
     
Si vous parcourez internet à la recherche d'études sur le livre de l'Apocalypse, vous découvrirez combien les esprits sont dans la confusion, combien l'esprit de ce siècle a embrumé l'entendement des hommes qui prétendent pourtant éclairer leurs semblables. Si après la lecture d'une de ces études vous êtes troublé(e) et perdez contact avec la réalité, cette étude n'est pas sain(t)e. Une étude inspirée du Saint-Esprit doit libérer notre esprit, et renforcer le fait que nous sommes en Christ. Christ doit en priorité être en nous, et non pas un personnage indistinct que l'on croit discerner ici ou là dans le livre de l'Apocalypse. L'étude saine de ce livre a pour conséquence une liberté indescriptible, celle des enfants du Père. Jésus est venu apporter la vérité, qui libère, et non pas le trouble des esprits!

Interpréter correctement un texte biblique

  1. Interpréter le verset dans son contexte

  2. Se demander : "de qui, à qui le verset parle-t-il ?" p.ex., faire attention de pas prendre les avertissements adressés aux chrétiens comme étant destinés aux nations : nous ne sommes pas sur le même terrain (eux ne savent pas, nous n'avons pas à les juger)

  3. Bien comprendre l'esprit d'un verset : qu'y figure une banque ou un soldat, ne justifie pas le prêt à intérêt ou la guerre

  4. Où se trouve le référentiel : la scène est-elle décrite vue du ciel (Dieu) ou de la terre (hommes) ? ceci est très important pour une bonne approche du livre de l'Apocalypse

  5. Le passage s'applique-t-il à notre monde intérieur, extérieur, les deux ? en fait, beaucoup de termes (souverain, plaie, montagne, etc.) peuvent être pris aux trois niveaux : littéral, psychique, spirituel - mais le niveau le plus éclairant sera toujours le spirituel, à partir duquel découlera le sens des deux autres

  6. Interpréter les symboles de manière christocentrique : nous avons affaire à la révélation du Christ

  7. Interpréter la Bible par la Bible - expliquer l'AT par le NT, et éclairer le NT avec l'AT : c'est le même Esprit qui a inspiré chaque verset de la Bible

AUTORITÉ ET PUISSANCE DE LA BIBLE

Nous affirmons l'inspiration divine, la vérité et l'autorité de l'Écriture, l'Ancien et le Nouveau Testament, dans sa totalité. Il n'y a point d'erreur dans tout ce qu'elle affirme. Elle est la seule Parole écrite de Dieu et l'unique règle infaillible de foi et de vie. Nous affirmons aussi que cette Parole est puissante pour accomplir le dessein de salut de Dieu. Le message de la Bible s'adresse à l'humanité entière car la révélation de Dieu dans le Christ, telle que nous la trouvons dans l'Écriture, ne saurait changer. Par elle, le Saint-Esprit continue à nous parler aujourd'hui; dans chaque culture il illumine l'intelligence du peuple de Dieu afin qu'il perçoive personnellement et de façon nouvelle la vérité divine et il révèle ainsi à l'Église entière la sagesse infiniment variée de Dieu. (extrait de la déclaration de Lausanne)
Livre de l'apocalypse La Révélation continue Méfiez-vous des imitations!

Le site qui vous dit la vérité sur l'Apocalypse (cliquer sur les images)

Toute reproduction de ces textes, en totalité ou en partie, est interdite sous peine de bénédictions éternelles :-)

Le contenu des textes appartenant à des sites non gérés par bibletude n'engage que leurs auteurs respectifs, devant Dieu et devant les hommes, et n'engage en rien bibletude
L'Apocalypse est l'Évangile de Jésus-Christ ressuscité (Bossuet)

Le plus grand poème spirituel de la littérature mondiale (H. Mühlestein)

Tout éloge lui est inférieur (Jérôme)