Rechercher dans ce blog

Vous êtes sur apocalypse.bibletude.org. Les points d'entrée de chapitres se trouvent dans la colonne de gauche et dans les onglets ci-dessus (plus complets). L'ensemble de ces points d'entrée se trouve dans la page Contenu du site.
Le livre de l'Apocalypse est intemporel: il s'adresse à chacun, dans sa situation présente, et exhorte chaque lecteur à choisir le chemin qui mène à la Nouvelle Jérusalem. Les symboles du livre de l'Apocalypse représentent avant tout des états intérieurs de l'âme humaine, états qui, de par le comportement humain, déteignent sur la société et, au bout du compte, font l'Histoire.

21:9-27 : La Nouvelle Jérusalem

21:9 Et vint un des sept anges ayant les sept coupes pleines des sept plaies, les ultimes, et il parla avec moi, disant : ici! Que je te montre la fiancée, la femme de l'Agneau. 21:10 Et il m'emporta en esprit sur une montagne grande et haute, et il me montra la ville, la sainte, Jérusalem, descendant hors du ciel, d'auprès de Dieu, 21:11 ayant la gloire de Dieu. Sa lumière [est] semblable à une pierre de grand prix, comme à une pierre de jaspe cristallin, 21:12 ayant une muraille grande et haute; ayant douze portes, et sur les portes douze anges, et des noms écrits dessus, qui est [ceux] des douze tribus des fils d'Israël. 21:13 Au levant, trois portes; et au nord, trois portes; et au midi, trois portes; et au couchant, trois portes. 21:14 Et la muraille de la ville a douze assises, et sur elles douze noms des douze apôtres de l'Agneau.


Et vint un des sept anges : les messages (ange = messager) de la part du Seigneur ne cessent de venir à nous, pour nous révéler ce que Dieu a à nous dire.
Sommes-nous à l'écoute ?

Sept anges : l'Esprit (7 anges) peut mettre en évidence les conséquences des actions hors de la cible (c'est ce que signifie le péché) qui sont à l'origine des plaies, comme il peut mettre en évidence les conséquences des actions qui sont conformes à la volonté de Dieu, p.ex. celles de la femme de l'Agneau (la femme transmet la vie).

Lire les 7 coupes

Il parla : certains disent : Dieu parle-t-il encore de nos jours ? La vraie question est : écoutons-nous ?

Ici! : Il EST le Dieu de l'ici et maintenant : la Révélation / Apocalypse ne se passe pas dans le passé (c'est trop facile...!) ni dans le futur (ça ne me concerne pas...), mais ici et maintenant, en moi.

Sur terre, l'Église est fiancée, au ciel, elle est la femme de l'Agneau.

En Esprit : les révélations de Dieu se font en Esprit - c'est pour cela qu'on ne peut interpréter la Bible qu'en Esprit (interprétation spirituelle).

Montagne grande et haute : étendue et hauteur atteintes par notre vie spirituelle.
Grande : au-delà d'une vie humaine
Haute : elle se rapproche du ciel en s'éloignant des choses de la terre

La ville, la sainte : sainte car l'Esprit l'habite - est saint tout ce qui est mis à part par/pour YaHWeH - donc tout ce qu'Il habite.

La Jérusalem Céleste a un fondement, des murailles et des portes : ce sont des personnes.
Babylone et Jérusalem sont des réalités non géographiques, mais faites d'êtres humains
Ce ne sont pas des symboles qui représentent des choses terrestres par d'autres choses terrestres, ce sont des images terrestres pour des choses célestes, spirituelles, que seuls ceux qui les ont vécues comprennent

Descendant hors du ciel : YaHWeH s'est approché de nous.

Gloire de Dieu : victoire de la vie spirituelle sur la mort spirituelle.

Sa lumière : Christ laisse passer la lumière - nous avons accès à la lumière du Jour.

Pierre : ferme, solide, sur laquelle on peut construire.

Pierre de jaspe : Christ - Il est également la première assise (v.19), pierre d'angle, de même que Juda dont Il est issu est la première tribu citée au chapitre 7.
Le jaspe est également la dernière pierre du pectoral : la dernière pierre de la loi est la première pierre de la grâce.

Jaspe cristallin : bien qu'homme (l'impureté du jaspe est l'humanité de Christ), Christ est Dieu (le cristal laisse passer la lumière : celui qui a vu Christ a vu le Père).

La muraille du salut, faite de pierres vivantes, s'édifie au fur et à mesure qu'entrent les élus - l'amour en est le ciment.
La muraille du salut signifie :
- séparation d'avec le monde (ennemi intérieur)
- protection contre l'ennemi de nos âmes
- sentinelles nous avertissant quand le danger de mort menace

Douze portes : accès, établi par Christ dès l'ancienne alliance.
Mais c'est aussi une barrière : on n'entre que par l'Esprit

Sur les portes douze anges : les anges surveillent, protègent les fils (les nés d'en haut).

Noms écrits dessus : les noms marquent l'existence d'une personne.
Le verbe est au singulier (noms qui est ceux) : les 12 tribus forment UN nom (voir chapitre7), celui de l'Église, corps de Christ.
Nous sommes UN entre nous, mais aussi UN avec Lui : partout où est la tête, le corps est aussi

Trois portes : 4 x trois portes : l'homme dans sa totalité y passe, poussé par le souffle de l'Esprit.
Levant : là se trouve l'autel d'airain (Croix), sacrifice de l'Agneau, là d'où Adam a été chassé (est d'Eden) et où l'on passe pour revenir à YaHWeH (première porte)
Nord : le vent du nord nous fait prendre conscience de notre condamnation - là se trouvent les pains de proposition, qui représentent les êtres humains
Midi : le vent du sud est le vent de la réconciliation (grâce du salut et grâce quotidienne) - là se trouve le chandelier à 7 branches (l'Église), flammes de chacun éclairant avec l'huile le reste des hommes
Couchant : là se trouve le propitiatoire où Jésus est entré avec son sang - s'Il est entré, nous aussi; s'Il s'est relevé d'entre les morts, nous aussi

Douze assises : dans la nouvelle alliance, nous sommes fondés sur l'annonce des prophètes que sont les apôtres/envoyés.
La nouvelle alliance n'annule pas l'ancienne, mais elle l'accomplit, la mène à son but, qui est de nous donner une assise en Christ, de nous mener à laisser Christ agir en et à travers nous


21:15 Et celui qui parlait avec moi avait une mesure, un roseau d'or, pour mesurer la ville, et ses portes et sa muraille. 21:16 Et la ville est placée quadrangulaire, et sa longueur [est] la même que sa largeur. Et il mesura la ville avec le roseau sur douze mille stades. Sa longueur, et sa largeur, et sa hauteur sont égales. 21:17 Et il mesura sa muraille : 144 coudées, mesure d'homme, c'est-à-dire d'ange. 21:18 Et le matériau de sa muraille [est] de jaspe, et la ville [est] d'or pur, semblable à du verre pur. 21:19 Les assises de la muraille de la ville sont mises en ordre [avec] chaque pierre de prix : la première assise : jaspe; la deuxième : saphir; la troisième : calcédoine; la quatrième : émeraude; 21:20 la cinquième : sardonyx; la sixième : sardoine; la septième : chrysolithe; la huitième : béryl; la neuvième : topaze; la dixième : chrysoprase; la onzième : hyacinthe; la douzième : améthyste. 21:21 Et les douze portes douze perles; chacune des portes était d'une seule perle. Et la place de la ville [est] d'or pur, comme du verre transparent.

Roseau d'or : Christ (or) fait homme (roseau), notre mesure de base, notre référentiel divin.
En l'accompagnant, nous n'errons pas, nous sommes bien guidés : chacun, en effet, a raison dans son propre référentiel (arbre de la connaissance...) mais la question n'est pas là : la vraie question est : est-ce le bon référentiel (Arbre de Vie) ?

Longueur : la distance qu'on a parcourue.
Chacun a parcouru une distante différente des autres, dans son voyage vers la Jérusalem Céleste : c'est pourquoi nous ne pouvons pas juger quelqu'un qui en est à un stade différent du nôtre, mais tout au plus laisser Dieu corriger (dans le bon sens du terme) sa trajectoire

Largeur : les dons qu'on a.
Ici, de nouveau, nous ne pouvons juger celui qui n'a pas le même don que nous
Les deux (longueur / largeur) constituent notre étendue 

Hauteur : notre niveau, jusqu'où on s'élève par l'Esprit.
Ces trois dimensions, que constitue son amour, sont égales : nos dons sont à la mesure de notre esprit, notre marche est fonction de nos dons

Quadrangulaire : nous sommes des hommes avec une vision limitée - si nous nous plaçons à un angle, nous ne voyons pas les autres faces.
Nous ne pouvons rien faire sans Son Esprit - et surtout pas juger

12'000 stades : course de notre vie vers le but céleste (12 x 1000).

Coudées : ma largeur dans la vie, ma mesure, mon sillon.

144 coudées : superficie de la nouvelle alliance dans la marche d'un homme.
12 (intervention de Dieu) x 12 (plénitude de l'homme)
Voir Les chiffres et nombres

Mesure d'homme... d'ange : mesure avec laquelle l'Esprit nous voit.

Matériau : structure interne, donc LUI (cf. jaspe au v.11).

Or : Justice divine (justification de l'homme, mais justesse des interventions de Dieu).

Pur : sans mélange.
Le verre est pur quand il laisse passer la lumière

V.19-20 : les fondements sont sans tache ni ride, sans reproche.
Chaque pierre a sa structure propre, comme chaque nom de fils de Jacob montre un processus, une évolution (voir chapitre 7)
Les pierres sont pures, car passées par Ses Mains, mais pas parfaites
Chacune réfracte selon sa nature : diversité des dons, restitution/transformation de la lumière que nous recevons
Nous faisons parfois écran (zones d'ombre), filtrons aussi
Nous colorons les choses
Mais Lui nous porte sur son coeur (pectoral avec 12 pierres de l'AT)

Douze perles : l'Église.
On entre dans le salut par l'Église (qui signifie "appelé hors de"), dans le sens où on ne peut entrer si on n'est pas sorti : tu n'entres dans le salut que si tu sors du monde, à l'appel de Dieu
Une fois sortis (appelés hors de) nous nous réunissons (Assemblée)

Place de la ville : terrain où on se place (Christ, or pur), terrain aplani et sans impureté (verre transparent).


21:22 Et je ne vis pas de sanctuaire en elle; car le Seigneur Dieu, le Tout-puissant, est son sanctuaire, ainsi que l'Agneau. 21:23 Et la ville n'a pas besoin du soleil ni de la lune pour l'éclairer; car la gloire de Dieu l'a illuminée, et sa lampe : l'Agneau. 21:24 Et les nations marcheront à travers sa lumière, et les rois de la terre lui apportent leur gloire. 21:25 Et en aucun cas ses portes ne seront fermées le jour, car là il n'y aura pas de nuit. 21:26 Et ils lui apporteront la gloire et l'honneur des nations. 21:27 Et en aucun cas n'y entrera rien de commun, ni celui qui fait ce qui est objet de dégoût et pseudo, mais seulement ceux qui ont été écrits dans le livre de Vie de l'Agneau.

Pas de sanctuaire : pas d'espace limité, fait par des hommes.
L'Église, appelée hors du monde, ne saurait s'enfermer entre les quatre murs des limites humaines

Tout-puissant : vainqueur de la mort, Tout-Amour.
Dieu est notre limite... il est infini 
(la seule limite du vieil homme est sa croyance à l'existence de limites chez Dieu) 

Pas besoin de soleil : car nous avons la vision directe de la Justice de Dieu.

Pas besoin de lune : plus besoin du reflet que donne l'Église, car Christ nous éclaire directement.
Pourquoi alors ne comprenons-nous pas certaines choses ? Non pas parce qu'il n'y a pas de réponse à donner, mais parce que l'incrédulité est totalement incapable de s'élever jusqu'au point d'où la réponse peut être comprise.

Gloire de Dieu : à Pâques.

Illuminée : c'est pourquoi nous comprenons.

V.24-26 : tout est à découvert à travers la lumière.

Commun : par opposition à saint (mis à part) et pur (sans mélange).

Écrits dans le livre de Vie : avec le sang de l'Agneau.







Si vous parcourez internet à la recherche d'études sur le livre de l'Apocalypse, vous découvrirez combien les esprits sont dans la confusion, combien l'esprit de ce siècle a embrumé l'entendement des hommes qui prétendent pourtant éclairer leurs semblables. Si après la lecture d'une de ces études vous êtes troublé(e) et perdez contact avec la réalité, cette étude n'est pas sain(t)e. Une étude inspirée du Saint-Esprit doit libérer notre esprit, et renforcer le fait que nous sommes en Christ. Christ doit en priorité être en nous, et non pas un personnage indistinct que l'on croit discerner ici ou là dans le livre de l'Apocalypse. L'étude saine de ce livre a pour conséquence une liberté indescriptible, celle des enfants du Père. Jésus est venu apporter la vérité, qui libère, et non pas le trouble des esprits!

Interpréter correctement un texte biblique

  1. Interpréter le verset dans son contexte

  2. Se demander : "de qui, à qui le verset parle-t-il ?" p.ex., faire attention de pas prendre les avertissements adressés aux chrétiens comme étant destinés aux nations : nous ne sommes pas sur le même terrain (eux ne savent pas, nous n'avons pas à les juger)

  3. Bien comprendre l'esprit d'un verset : qu'y figure une banque ou un soldat, ne justifie pas le prêt à intérêt ou la guerre

  4. Où se trouve le référentiel : la scène est-elle décrite vue du ciel (Dieu) ou de la terre (hommes) ? ceci est très important pour une bonne approche du livre de l'Apocalypse

  5. Le passage s'applique-t-il à notre monde intérieur, extérieur, les deux ? en fait, beaucoup de termes (souverain, plaie, montagne, etc.) peuvent être pris aux trois niveaux : littéral, psychique, spirituel - mais le niveau le plus éclairant sera toujours le spirituel, à partir duquel découlera le sens des deux autres

  6. Interpréter les symboles de manière christocentrique : nous avons affaire à la révélation du Christ

  7. Interpréter la Bible par la Bible - expliquer l'AT par le NT, et éclairer le NT avec l'AT : c'est le même Esprit qui a inspiré chaque verset de la Bible

AUTORITÉ ET PUISSANCE DE LA BIBLE

Nous affirmons l'inspiration divine, la vérité et l'autorité de l'Écriture, l'Ancien et le Nouveau Testament, dans sa totalité. Il n'y a point d'erreur dans tout ce qu'elle affirme. Elle est la seule Parole écrite de Dieu et l'unique règle infaillible de foi et de vie. Nous affirmons aussi que cette Parole est puissante pour accomplir le dessein de salut de Dieu. Le message de la Bible s'adresse à l'humanité entière car la révélation de Dieu dans le Christ, telle que nous la trouvons dans l'Écriture, ne saurait changer. Par elle, le Saint-Esprit continue à nous parler aujourd'hui; dans chaque culture il illumine l'intelligence du peuple de Dieu afin qu'il perçoive personnellement et de façon nouvelle la vérité divine et il révèle ainsi à l'Église entière la sagesse infiniment variée de Dieu. (extrait de la déclaration de Lausanne)
Livre de l'apocalypse La Révélation continue Méfiez-vous des imitations!

Le site qui vous dit la vérité sur l'Apocalypse (cliquer sur les images)

Toute reproduction de ces textes, en totalité ou en partie, est interdite sous peine de bénédictions éternelles :-)

Le contenu des textes appartenant à des sites non gérés par bibletude n'engage que leurs auteurs respectifs, devant Dieu et devant les hommes, et n'engage en rien bibletude
L'Apocalypse est l'Évangile de Jésus-Christ ressuscité (Bossuet)

Le plus grand poème spirituel de la littérature mondiale (H. Mühlestein)

Tout éloge lui est inférieur (Jérôme)