Rechercher dans ce blog

Vous êtes sur apocalypse.bibletude.org. Les points d'entrée de chapitres se trouvent dans la colonne de gauche et dans les onglets ci-dessus (plus complets). L'ensemble de ces points d'entrée se trouve dans la page Contenu du site.
Le livre de l'Apocalypse est intemporel: il s'adresse à chacun, dans sa situation présente, et exhorte chaque lecteur à choisir le chemin qui mène à la Nouvelle Jérusalem. Les symboles du livre de l'Apocalypse représentent avant tout des états intérieurs de l'âme humaine, états qui, de par le comportement humain, déteignent sur la société et, au bout du compte, font l'Histoire.

3:7-13 : L'Église qui est dans Philadelphie

3:7 Et à l'ange de l'Église qui est dans Philadelphie, écris : voici ce que dit le Saint, le Véridique, Celui qui a la clé de David; Celui qui ouvre, et personne ne ferme; et qui ferme, et personne n'ouvre.

L'ange est un esprit, qui sert ceux qui vont hériter du salut (Héb. 1:14), en l'occurrence ceux en qui l'Esprit agit à Philadelphie.

Saint : en ce qui nous concerne, nous ne sommes pas meilleurs que les autres, mais séparés de l'esprit du monde, nés de Dieu (donc non issus du monde), qui est le Saint par excellence.

Le Véridique : tout ce qu'Il dit et fait est sans mensonge.
Satan est le père du mensonge : Dieu en est dépourvu.

Clé de David : Jésus, fils de David avec règne sans fin, nous montrant qu'il nous a aimés, nous prenons la clé, entrons et marchons sur le chemin menant à la Jérusalem Céleste, notre but. C'est Lui qui donne la clé : c'est donc en fait Lui qui ouvre et qui ferme, à travers nous.


3:8 J'ai vu tes oeuvres; voici, j'ai donné en face de toi une porte ayant été ouverte que personne ne peut fermer, parce que tu as une petite puissance, et tu as gardé mon Verbe, et tu n'as pas renié mon Nom.

Pour que la porte reste ouverte :
  • garder le Verbe (si un homme m'aime, il gardera mes paroles)
  • ne pas renier Son Nom (à la différence des "pseudo-" qui renient le maître qui les a rachetés)

3:9 Voici, je donne de la synagogue du Satan ceux qui se disent juifs et ne le sont pas, mais ils mentent! Voici, je ferai en sorte qu'ils sortiront et se prosterneront en face de tes pieds, et connaissent que je t'ai aimé.

Synagogue du Satan : ceux du monde qui se rassemblent (alors que ek-klèsia signifie appelé hors de).

Ils se disent juifs, mais ne le sont pas : le mot juif vient de Juda, qui signifie qu'Il soit loué!
Ainsi donc, ceux qui ne sont pas juifs sont ceux qui ne donnent pas toute la gloire à Dieu.
Ceux qui mentent sont ceux qui se parent de religion, mais n'ont pas la foi véritable.

Comme dans tout le reste de la Bible, le Juif est une métaphore pour désigner le croyant, ayant la foi dans les exemples positifs, ou au contraire se croyant dans la foi alors qu'il n'est que religieux, dans les exemples négatifs. C'est nous, dans nos bons et mauvais jours.

Je les ferai sortir... de l'esprit du vieil homme, à l'heure de l'épreuve.

En face de tes pieds : on ne se prosterne que devant le Seigneur. Ici, il s'agit donc de se prosterner ensemble, du face à face avec le Seigneur à Ses pieds, ce qui signifie que Sa marche est notre marche, Sa foi notre foi.


3:10 Parce que tu as gardé le Verbe de mon support, moi aussi je te garderai hors de l'heure de l'épreuve qui est sur le point de venir sur la maisonnée, pour éprouver ceux qui maisonnent sur la terre. 3:11 Je viens promptement; tiens ferme ce que tu as, afin que personne ne prenne ta couronne.

Tu as gardé le Verbe de mon support : tu demeures en Christ, qui te soutient à travers l'épreuve.

Hors de l'heure : hors des circonstances.

Maisonnée : lieu où on a le centre de nos affaires, avec l'intention de s'y établir (donc de ne plus marcher).

Couronne : il y en a trois sortes :
  1. couronne de gloire (victoire sur la mort)
  2. couronne de justice (pas de prostitution spirituelle, mais au contraire amour, respect des normes de Dieu
  3. couronne de vie (esprit vivifiant)
Ayant une couronne, nous sommes des rois, partant pour combattre.


3:12 Le vainquant, j'en ferai une colonne dans le Sanctuaire de mon Dieu, et en aucun cas il ne sortira encore dehors. Et j'écrirai sur lui le nom de mon Dieu et le nom de la Ville de mon Dieu - la nouvelle Jérusalem qui descend du ciel d'auprès de mon Dieu - et mon nom, le nouveau. 3:13 Qui a oreille entende ce que l'Esprit dit aux Églises!

Vainquant : et non pas vainqueur - le vainqueur a vaincu, le vainquant vainc à chaque instant.

Colonne : elle supporte (v.10), est solide, mais n'est pas un mur. Nous allons de la synagogue du Satan, où nous étions (nos propres idées qui nous arrangeaient), à la colonne du Sanctuaire (vérité).

Sanctuaire : nous sommes le sanctuaire de Dieu en tant qu'individus, et l'Église est un temple, collectivement. Le ch.11 décrit l'intérieur du Sanctuaire, et nous voyons le temple final en 21:22

Nom : le nom représente la personne, l'individu - qui ne peut être divisé par le di-able diviseur (cf. Abraham, Jacob, Pierre, Saul recevant un nouveau nom du Seigneur).

Qui descend du ciel : non pas sur la terre, mais à notre rencontre. Le Royaume, c'est ici et maintenant.

Nouveau Nom : le Christ glorifié, à la droite de Dieu, a une nouvelle personnalité, complètement métamorphosée par rapport à ce que les hommes ont vu lorsque Jésus parcourait la terre physique. Maintenant qu'Il parcourt notre terre intérieure, Il est parfaitement Esprit, tout en s'incarnant en nous.

Oreille... Esprit : entendement spirituel.
     
Si vous parcourez internet à la recherche d'études sur le livre de l'Apocalypse, vous découvrirez combien les esprits sont dans la confusion, combien l'esprit de ce siècle a embrumé l'entendement des hommes qui prétendent pourtant éclairer leurs semblables. Si après la lecture d'une de ces études vous êtes troublé(e) et perdez contact avec la réalité, cette étude n'est pas sain(t)e. Une étude inspirée du Saint-Esprit doit libérer notre esprit, et renforcer le fait que nous sommes en Christ. Christ doit en priorité être en nous, et non pas un personnage indistinct que l'on croit discerner ici ou là dans le livre de l'Apocalypse. L'étude saine de ce livre a pour conséquence une liberté indescriptible, celle des enfants du Père. Jésus est venu apporter la vérité, qui libère, et non pas le trouble des esprits!

Interpréter correctement un texte biblique

  1. Interpréter le verset dans son contexte

  2. Se demander : "de qui, à qui le verset parle-t-il ?" p.ex., faire attention de pas prendre les avertissements adressés aux chrétiens comme étant destinés aux nations : nous ne sommes pas sur le même terrain (eux ne savent pas, nous n'avons pas à les juger)

  3. Bien comprendre l'esprit d'un verset : qu'y figure une banque ou un soldat, ne justifie pas le prêt à intérêt ou la guerre

  4. Où se trouve le référentiel : la scène est-elle décrite vue du ciel (Dieu) ou de la terre (hommes) ? ceci est très important pour une bonne approche du livre de l'Apocalypse

  5. Le passage s'applique-t-il à notre monde intérieur, extérieur, les deux ? en fait, beaucoup de termes (souverain, plaie, montagne, etc.) peuvent être pris aux trois niveaux : littéral, psychique, spirituel - mais le niveau le plus éclairant sera toujours le spirituel, à partir duquel découlera le sens des deux autres

  6. Interpréter les symboles de manière christocentrique : nous avons affaire à la révélation du Christ

  7. Interpréter la Bible par la Bible - expliquer l'AT par le NT, et éclairer le NT avec l'AT : c'est le même Esprit qui a inspiré chaque verset de la Bible

AUTORITÉ ET PUISSANCE DE LA BIBLE

Nous affirmons l'inspiration divine, la vérité et l'autorité de l'Écriture, l'Ancien et le Nouveau Testament, dans sa totalité. Il n'y a point d'erreur dans tout ce qu'elle affirme. Elle est la seule Parole écrite de Dieu et l'unique règle infaillible de foi et de vie. Nous affirmons aussi que cette Parole est puissante pour accomplir le dessein de salut de Dieu. Le message de la Bible s'adresse à l'humanité entière car la révélation de Dieu dans le Christ, telle que nous la trouvons dans l'Écriture, ne saurait changer. Par elle, le Saint-Esprit continue à nous parler aujourd'hui; dans chaque culture il illumine l'intelligence du peuple de Dieu afin qu'il perçoive personnellement et de façon nouvelle la vérité divine et il révèle ainsi à l'Église entière la sagesse infiniment variée de Dieu. (extrait de la déclaration de Lausanne)
Livre de l'apocalypse La Révélation continue Méfiez-vous des imitations!

Le site qui vous dit la vérité sur l'Apocalypse (cliquer sur les images)

Toute reproduction de ces textes, en totalité ou en partie, est interdite sous peine de bénédictions éternelles :-)

Le contenu des textes appartenant à des sites non gérés par bibletude n'engage que leurs auteurs respectifs, devant Dieu et devant les hommes, et n'engage en rien bibletude
L'Apocalypse est l'Évangile de Jésus-Christ ressuscité (Bossuet)

Le plus grand poème spirituel de la littérature mondiale (H. Mühlestein)

Tout éloge lui est inférieur (Jérôme)