Rechercher dans ce blog

Vous êtes sur apocalypse.bibletude.org. Les points d'entrée de chapitres se trouvent dans la colonne de gauche et dans les onglets ci-dessus (plus complets). L'ensemble de ces points d'entrée se trouve dans la page Contenu du site.
Le livre de l'Apocalypse est intemporel: il s'adresse à chacun, dans sa situation présente, et exhorte chaque lecteur à choisir le chemin qui mène à la Nouvelle Jérusalem. Les symboles du livre de l'Apocalypse représentent avant tout des états intérieurs de l'âme humaine, états qui, de par le comportement humain, déteignent sur la société et, au bout du compte, font l'Histoire.

1:4-8 : Adresse

1:4 Jean, aux sept Églises qui sont en Asie, à vous [sont] grâce et paix de l’Étant, et le Il Était et le Venant, et des sept esprits qui sont en face de son trône, 1:5a et de Jésus Christ, le témoin, le « de foi », le Premier-né des morts et le Chef des rois de la terre

Sept = 3 (plénitude de Dieu) + 4 (espace-temps, d'aussi loin qu'il vient et jusqu'où il ira).
7 = plénitude de Dieu dans l'espace-temps.

Église = appelé hors de
7 Églises = ceux qui sont en relation avec Dieu, de toute époque, à tout endroit, Église divine et invisible (hors du visible du monde), le Corps de Christ à facettes multiples.
Ceux qui constituent l'Église véritable sont connus de Dieu seul.

Asie mineure : carrefour entre Occident (rationnel, monothéiste), et Orient (mystique, polythéiste), rencontre de tous les mondes intérieurs de l'homme.
À un lieu géographique correspond un lieu spirituel. La mer, par exemple, est l'ensemble des psychismes humains, au-dessus desquels plane l'Esprit d'Élohim.

Grâce et paix : étant hors du système, il peut arriver que notre visage soit triste - mais notre coeur est joyeux : à nous grâce et paix, du Ciel vers la terre - et de la terre vers le Ciel : « gloire et puissance ! » (v.6).

Grâce et paix de l’Étant : directement de Lui, sans intermédiaire.
Il fait de nous des êtres autonomes, libérés de l'empire humain. Il nous mène dans un endroit où on peut respirer (esprit = souffle).

L’Étant, et le Il Était et le Venant (en train de venir) : Il vit dans l'éternel présent, temps où se situe tout le texte du livre de l'Apocalypse, ici et maintenant.

Sept esprits : l'Esprit sous toutes ses manifestations.
Es.11:2 nous en donne les sept composantes :
  • Esprit de YaHWeH
  • Esprit de sagesse et d'intelligence
  • Esprit de conseil et de force
  • Esprit de connaissance et d'accueil de YaHWeH

En face : face à face, sous Son regard.


Quatre caractères de Jésus :
  1. Le témoin : Il dit ce que YHWH a fait, Il Lui donne gloire
  2. Le de foi : Il a gardé en perfection la relation avec le Père
  3. Le Premier-né : physiquement (ressuscité) et spirituellement (n'a pas péché) 
  4. Le chef des rois : ceux-ci assujettissent, Lui libère 
Quatre : nous sommes tous concernés, nous qui vivons dans l'espace-temps (quatre dimensions), pour avoir la Vie. Nous marchons, chacun et ensemble, vers le but.


1:5b A Lui qui, nous aimant, nous a déliés hors de nos péchés dans Son Sang, 1:6 et nous a faits Royaume, sacrificateurs à Son Dieu et Père, à Lui [sont] la gloire et la puissance pour les éternités d'éternités. Amen!

Quatre choses qu'Il a faites pour nous :
  1. Nous aimant : étant donné qu'Il nous aime...
  2. Déliés hors de nos péchés dans son sang : nous avons la paix intérieure, car Sa Croix est sur tout ce qu'on a fait de répréhensible, et Satan ne peut l'enlever. Nous avons ici la Sainte Cène: Il livre son corps (amour) et verse son sang (justice)
  3. Royaume, ou royauté. Ici et maintenant. Il est en nous (Luc 17:21). L'ensemble des mondes intérieurs de chaque croyant, conquis sur l'ennemi (comme David sur les Philistins, ou Josué sur les territoires conquis), constitue le Royaume
  4. Le sacrificateur se prosterne (et non pas adore), prie, combat, sert. On se réunit au Temple où est Jésus : le Temple n'est pas fait de cailloux, mais de personnes (édifiez-vous... I Pi 2:5)

À Lui est la gloire : il ne s’agit pas de dire : « gloire », mais d’être vivant.

Puissance : force due à la solidité, pour nous tenir dans Sa main, nous affermir et vaincre dans les combats, les tribulations.

Éternités d'éternités : pour toujours, dans la plénitude des temps, absolument, définitivement.

Amen : c'est vrai, c’est ainsi, éprouvé et approuvé!


1:7 Voici, Il vient parmi les nuées, et chaque oeil Le verra, et ceux qui l'ont transpercé, et à son sujet se frapperont [la poitrine] toutes les tribus de la terre. Oui, Amen!
cf. Mat 24:30, Za 12:10, Dan 7:13, I Thess 4:17.

Parmi : avec et dans les nuées.

Nuées : limite entre le visible et l'invisible, le matériel et le spirituel (comparer avec la nuée de Moïse et celle de la Transfiguration).
Le ciel est une dimension non pas au-dessus de la nôtre, mais à côté, dans l'invisible, en l’Esprit.

Chaque oeil Le verra : on est hors du temps, et à notre réveil, à la 7ème trompette, nous sommes tous en même temps de l'autre côté, au ciel, à la rencontre du Seigneur, pour la couronne de vie, ou le jugement pour ceux qui ont refusé d'être jugés (donc graciés) en Christ sur terre.
Vu du Ciel, hors du temps, nous arrivons tous ensemble "de l'autre côté" (d'où le terme d'"enlèvement"). Vu de la terre, où le temps existe, il semble que l'on doive attendre longtemps avant de rejoindre les sauvés (d'où l'erreur de croire qu'ils sont là, présents - en fait ils "dorment", expression utilisée pour rendre le fait qu'ils sont déjà hors du temps pour nous, mais dans l'instantanéité du temps présent dès que nous les rejoignons à notre mort physique).

Transpercé : tout le monde l'a transpercé, car tous ont péché.
Par conséquent il y a deux sortes d'hommes : les pécheurs rebelles, et les pécheurs sauvés. Pour les pécheurs rebelles, le jugement et la mort sont devant eux. Pour les pécheurs sauvés, la jugement et la mort sont derrière, au point zéro de la nouvelle ère inaugurée par la résurrection, début du millénium qui continue encore actuellement.


1:8 Moi Je suis l'alpha et l'oméga, dit le Seigneur Dieu, l’Étant, et le Il Était et le Venant, le Tout-Puissant

Alpha et oméga : Dieu connaît le sens de tout l'alphabet qui compose l'être humain.
Il possède tous les domaines de la connaissance, et chacun pleinement. Il est le Principe de tout, et se tient au but de tout.

À Moïse, Il a dit : Je suis [l'Être].
À nous, Il dit : j'englobe également le passé et le futur. Nos péchés passés sont couverts, notre futur est assuré.

À Abraham, Il se révèle El-Shaddaï, le puissant qui contrôle les circonstances matérielles.
Ici, Il est le Tout-puissant : Il a en plus vaincu la mort. Ce n'est pas une puissance terrorisante, mais une domination d'amour, étant notre Père en Christ.
       
Si vous parcourez internet à la recherche d'études sur le livre de l'Apocalypse, vous découvrirez combien les esprits sont dans la confusion, combien l'esprit de ce siècle a embrumé l'entendement des hommes qui prétendent pourtant éclairer leurs semblables. Si après la lecture d'une de ces études vous êtes troublé(e) et perdez contact avec la réalité, cette étude n'est pas sain(t)e. Une étude inspirée du Saint-Esprit doit libérer notre esprit, et renforcer le fait que nous sommes en Christ. Christ doit en priorité être en nous, et non pas un personnage indistinct que l'on croit discerner ici ou là dans le livre de l'Apocalypse. L'étude saine de ce livre a pour conséquence une liberté indescriptible, celle des enfants du Père. Jésus est venu apporter la vérité, qui libère, et non pas le trouble des esprits!

Interpréter correctement un texte biblique

  1. Interpréter le verset dans son contexte

  2. Se demander : "de qui, à qui le verset parle-t-il ?" p.ex., faire attention de pas prendre les avertissements adressés aux chrétiens comme étant destinés aux nations : nous ne sommes pas sur le même terrain (eux ne savent pas, nous n'avons pas à les juger)

  3. Bien comprendre l'esprit d'un verset : qu'y figure une banque ou un soldat, ne justifie pas le prêt à intérêt ou la guerre

  4. Où se trouve le référentiel : la scène est-elle décrite vue du ciel (Dieu) ou de la terre (hommes) ? ceci est très important pour une bonne approche du livre de l'Apocalypse

  5. Le passage s'applique-t-il à notre monde intérieur, extérieur, les deux ? en fait, beaucoup de termes (souverain, plaie, montagne, etc.) peuvent être pris aux trois niveaux : littéral, psychique, spirituel - mais le niveau le plus éclairant sera toujours le spirituel, à partir duquel découlera le sens des deux autres

  6. Interpréter les symboles de manière christocentrique : nous avons affaire à la révélation du Christ

  7. Interpréter la Bible par la Bible - expliquer l'AT par le NT, et éclairer le NT avec l'AT : c'est le même Esprit qui a inspiré chaque verset de la Bible

AUTORITÉ ET PUISSANCE DE LA BIBLE

Nous affirmons l'inspiration divine, la vérité et l'autorité de l'Écriture, l'Ancien et le Nouveau Testament, dans sa totalité. Il n'y a point d'erreur dans tout ce qu'elle affirme. Elle est la seule Parole écrite de Dieu et l'unique règle infaillible de foi et de vie. Nous affirmons aussi que cette Parole est puissante pour accomplir le dessein de salut de Dieu. Le message de la Bible s'adresse à l'humanité entière car la révélation de Dieu dans le Christ, telle que nous la trouvons dans l'Écriture, ne saurait changer. Par elle, le Saint-Esprit continue à nous parler aujourd'hui; dans chaque culture il illumine l'intelligence du peuple de Dieu afin qu'il perçoive personnellement et de façon nouvelle la vérité divine et il révèle ainsi à l'Église entière la sagesse infiniment variée de Dieu. (extrait de la déclaration de Lausanne)
Livre de l'apocalypse La Révélation continue Méfiez-vous des imitations!

Le site qui vous dit la vérité sur l'Apocalypse (cliquer sur les images)

Toute reproduction de ces textes, en totalité ou en partie, est interdite sous peine de bénédictions éternelles :-)

Le contenu des textes appartenant à des sites non gérés par bibletude n'engage que leurs auteurs respectifs, devant Dieu et devant les hommes, et n'engage en rien bibletude
L'Apocalypse est l'Évangile de Jésus-Christ ressuscité (Bossuet)

Le plus grand poème spirituel de la littérature mondiale (H. Mühlestein)

Tout éloge lui est inférieur (Jérôme)