Rechercher dans ce blog

Vous êtes sur apocalypse.bibletude.org. Les points d'entrée de chapitres se trouvent dans la colonne de gauche et dans les onglets ci-dessus (plus complets). L'ensemble de ces points d'entrée se trouve dans la page Contenu du site.
Le livre de l'Apocalypse est intemporel: il s'adresse à chacun, dans sa situation présente, et exhorte chaque lecteur à choisir le chemin qui mène à la Nouvelle Jérusalem. Les symboles du livre de l'Apocalypse représentent avant tout des états intérieurs de l'âme humaine, états qui, de par le comportement humain, déteignent sur la société et, au bout du compte, font l'Histoire.

12:1-9 : La femme et le dragon

Ce chapitre résume toute la Bible :
l'Exode, les Évangiles (Noël, Vendredi Saint, Pâques, Ascension, Pentecôte), Paul.

Il y a un esprit particulier derrière chaque oeuvre des hommes :
la personne (corps/âme/esprit) forme un tout, et ce qu'on fait est empreint de l'esprit qui nous anime.

Discerner l'esprit qui nous anime, et le cas échéant voir le Serpent/dragon là où il se trouve...

en Christ En Christ, il n'y a pas besoin de doctrine, car Christ est le Chemin
En Christ, il n'y a pas besoin d'id[é]ologie, car Christ est la Vérité
En Christ, il n'y a pas besoin de théologie, car Christ est la Vie

Pour la signification des chiffres et nombres, reportez-vous à la rubrique Les chiffres et nombres de la Bible


12:1 Et fut vu un grand signe dans le ciel : une femme enveloppée du soleil, et la lune sous ses pieds, et sur sa tête une couronne de douze étoiles. 12:2 Et elle est enceinte, et elle crie en souffrant les douleurs et étant éprouvée pour enfanter.

Fut vu : avec les yeux de l'Esprit (idem en 11:19 et en 12:3).

Sur le plan de l'esprit, nous sommes tous égaux : l'enfant n'a pas besoin de psy pour voir que quelque chose est injuste. Tout le monde a un esprit, mais il peut dormir : Dieu le réveille (cf. Esdras 1:1 et Deut 32:11) au moyen du Saint-Esprit, si notre coeur est ouvert à Son action.

Le choc de ces deux esprits (notre esprit et l'Esprit de Dieu) se produit lorsqu'on regarde vers la Croix : le Royaume pénètre alors en nous par l'Esprit, il est l'Esprit, qui vient habiter notre monde spirituel intérieur, ce que faute de vocabulaire nous appelons le Ciel - et l'ensemble des esprits des croyants constitue ce que nous appelons les Cieux (là ou 2 ou 3 sont réunis à Son Nom, Dieu est présent).

le Royaume Tout ce qui est contenu dans la Bible, tout ce qui est contenu dans le monde qui nous entoure, et dans les circonstances, tout ce qui constitue l'être humain, doit être vu avec les yeux de l'Esprit. Le Royaume, c'est cela : l'Esprit qui règne en nous.

Signe (ce que familièrement nous appelons "miracle") : manifestation dans le visible d'une réalité invisible, principalement pour nous montrer que Dieu est vivant, répond, agit. Par le signe, l'Esprit montre, constate s'il y a vie ou mort (le jugement est déclaratif, et non pas constitutif - il constate des faits). S'il nous montre la mort, mieux vaut faire notre révolution/conversion (*) pendant que tout va encore bien, et non pas lorsqu'il est trop tard et que la révolution/conversion (*) est déclenchée parce que tout va mal.

(*) révolution sur nous-mêmes, conversion vers Dieu

Femme : Israël (AT), l'Église (NT), ensemble de tous les croyants de tous les temps. Israël tel qu'il doit être (1) existe toujours : ce sont ceux qui refusent les idoles et se prosternent devant le seul vrai Dieu. L'Église (2) telle qu'elle doit être existe toujours : ce sont ceux qui ne suivent pas les idéologies de mort, mais qui sont au contraire vivants, par Christ leur sauveur au moyen de l'Esprit de Dieu.

(1) Israël avait pour but de ramener les âmes à la réalité, à la Vérité éternelle de Dieu, en détruisant les idoles (tu ne te feras pas d'image taillée). Mais le vieil homme religieux a pris le dessus, les prophètes ont été persécutés, et on a fait des paroles de Dieu une religion, une grande idole qui remplaçait la multitude de petites idoles (doctrine humaine, idéologie inhumaine, théologie antihumaine).

(2) Puis Christ est entré dans l'Histoire, a remis les vérités de Dieu au coeur de la réalité, a indiqué comment lire/comprendre les écritures. Mais à nouveau le vieil homme a introduit son grain de sel, a cru éliminer l'intrus, puis a fait une religion humaine des vérités éternelles, a remplacé le sacerdoce universel d'Ap 1:6 par une caste de "docteurs" et de "prêtres" qui gardent les gens simples sous la domination de superstitions qui n'ont rien à voir avec la réalité/vérité de Dieu.

Soleil : Soleil de Justice - cette femme (**) est indissociable de la justice (justice/loi de Dieu dans l'AT, justice/justification de Dieu dans le NT, Justice/justesse de Dieu dans les deux). La vie, transmise par la femme (**), est lumière (Jean 1:4). Le Soleil de Justice est à la base de notre processus de vie spirituelle : quand il a pénétré dans notre coeur, il fait vivre notre esprit.

(**) Israël de l'AT, Église du NT.

La Lune sous ses pieds : la vie invisible s'incarne (Église) et marche (pieds).

la lune Dans la Bible, la lune représente l'Église qui reflète la lumière du Soleil de justice

l'Église L'Église est l'ensemble des êtres humains nés d'en-haut.
Pourquoi naître d'en-haut ? parce que par nature l'être humain est terrestre, animal, diabolique.
Église signifie littéralement appelé hors de : appelé hors du monde, de la chair et de l'influence du diable.

12 étoiles : des anges (selon Ap 1:20), qui sont des esprits (Héb 1:7).
La couronne est la gloire (victoire de la Vie sur la mort) donnée par grâce.

Elle crie (présent) : la femme représente la vie (spirituelle, car la femme est dans le ciel) qui se transmet (ce n'est pas facile : voie étroite - "tu enfanteras dans la douleur"), prête à chaque instant (dans tous les siècles) à enfanter un nouvel esprit dans les hommes, qui ont vu le serpent en eux et veulent que sa tête soit écrasée.

Éprouvée : passée à la pierre de touche, purifiée par l'Esprit, car sainte (et non pas sainte car purifiée).

Les êtres formant l'Église ont été mis au monde par l'Esprit.


12:3 Et fut vu un autre signe dans le ciel : et voici un grand dragon feu, ayant sept têtes et dix cornes, et sur ses têtes sept diadèmes; 12:4 et sa queue traîne le tiers des étoiles du ciel. Et il les jeta sur la terre. Et le dragon se tient en face de la femme qui est sur le point d'enfanter, pour dévorer son enfant, lorsqu'elle aurait enfanté. 12:5 Et elle enfanta un fils, un mâle, qui est sur le point de paître toutes les nations avec un bâton de fer, et son enfant fut emporté auprès de Dieu et de son trône. 12:6 Et la femme s'enfuit au désert, où elle a là un lieu préparé par Dieu, pour qu'ils la nourrissent pendant 1260 jours.

Dragon : antitype du Dieu créateur, le dragon est destructeur.

Sept têtes : foisonnement de pensées, qui brouillent l'esprit et détruisent la relation avec Dieu.

Diadème = demi couronne, demi-vérité (donc pseudo-vérité, mensonge), demi-justice (donc pseudo-justice, injustice), demi-amour (donc pseudo-amour, tiédeur).

Dix cornes : puissance humaine - alors que Christ en nous signifie "Ni par force, ni par puissance, mais par mon Esprit (Zacharie 4:6)".

Queue : les pseudo prophètes (hommes religieux, Es 9:14) entraînent à terre (vers notre chair, notre coeur déchu) la partie spirituelle (1/3) de ceux qui les écoutent.

Mâle : héritier de la lignée royale de David, berger de toutes les nations.

Bâton : même mot que pour le bâton d'Aaron.

Fer : normes inflexibles de Dieu. La vie spirituelle a ses normes, tout comme la vie biologique : transgression signifie autodestruction. Il y a un cadre dans lequel on entre librement - on se détruit en en sortant.

Son enfant fut emporté : "Mes enfants, pour l'enfantement desquels je travaille de nouveau jusqu'à ce que Christ ait été formé en vous (Galates 4:19)". L'Église enfante Christ en nous. Christ, sur terre (notre terre intérieure), monte - nous attire vers les choses qui ne se perdent pas, les perfections spirituelles de Dieu. Si on reste sur la terre, on habite le monde intérieur de l'homme charnel avec ses normes, qui ne sont pas celles de Dieu. Chacun suit sa route : Christ, le chemin, mène aux vraies questions et à leurs réponses de vie. L'homme naît vieil homme : le physique et le psy s'héritent, pas le spirituel - notre filiation spirituelle vient du Père des cieux. Aux v.7-9, Satan, dans ciel, descend (prend sa juste place). Le temps des nations est le même que celui de l'Église - à chacun de choisir son camp.

S'enfuit : fuir les milieux, cercles, dont l'esprit nous domine (chacun est esclave de celui qui triomphe de lui) - il s'agit de laisser la vie triompher de la mort.

Désert : quand on a le Saint-Esprit, on est séparé du monde. Cependant, on est nourri au désert (manne).

Ils la nourrissent : Élohim (nom pluriel), Dieu créateur, Fils Verbe et Esprit consolateur.

1260 jours : voir début du chapitre 11.


12:7 Et fut faite une guerre dans le ciel : Mikaël et ses anges faisaient la guerre au dragon. Et le dragon fit la guerre, ainsi que ses anges, 12:8 et ils ne furent pas les plus forts, et ne fut plus trouvée leur place dans le ciel. 12:9 Et il fut jeté, le dragon, le grand, le serpent, l'ancien, celui qui est appelé diviseur et le Satan, celui qui fait errer la maisonnée entière; il fut jeté sur la terre, et ses anges furent jetés à côté de lui.

Guerre : nous sommes constamment en territoire ennemi, mais par la foi nous sommes en territoire conquis :

Jean 16:33 Je vous ai dit ces choses, afin qu'en moi vous ayez la paix. Vous avez de la tribulation dans le monde ; mais ayez bon courage, moi j'ai vaincu le monde.

1 Jean 5:4 Tout ce qui est né de Dieu est victorieux du monde - et c'est ici la victoire qui a vaincu le monde, [savoir] notre foi.

Le ciel nous parle : Mikaël signifie "y a-t-il quelque chose, quelqu'un comme Dieu ?".

Diviseur : le Diable, celui qui disperse, qui brouille, calomniateur, manipulateur, séducteur.

Satan : adversaire, accusateur, menteur, dissimulateur.

interrogez-vous
  • est-ce que je me laisse disperser ?
  • n'ai-je pas les idées embrouillées ?
  • ne suis-je pas moi aussi calomniateur ?
  • n'ai-je pas des tendances à manipuler ?
  • est-ce que je n'utilise pas moi aussi la séduction ?
       
  • ne suis-je pas souvent adversaire de Dieu ?
  • n'ai-je pas tendance à accuser les autres ?
  • est-ce que je ne mens pas à moi-même ?
  • ne suis-je pas dissimulateur, vis-à-vis de Dieu, des autres, de moi-même ?


pour bien comprendre le chapitre 12... ...lire la suite
         
Si vous parcourez internet à la recherche d'études sur le livre de l'Apocalypse, vous découvrirez combien les esprits sont dans la confusion, combien l'esprit de ce siècle a embrumé l'entendement des hommes qui prétendent pourtant éclairer leurs semblables. Si après la lecture d'une de ces études vous êtes troublé(e) et perdez contact avec la réalité, cette étude n'est pas sain(t)e. Une étude inspirée du Saint-Esprit doit libérer notre esprit, et renforcer le fait que nous sommes en Christ. Christ doit en priorité être en nous, et non pas un personnage indistinct que l'on croit discerner ici ou là dans le livre de l'Apocalypse. L'étude saine de ce livre a pour conséquence une liberté indescriptible, celle des enfants du Père. Jésus est venu apporter la vérité, qui libère, et non pas le trouble des esprits!

Interpréter correctement un texte biblique

  1. Interpréter le verset dans son contexte

  2. Se demander : "de qui, à qui le verset parle-t-il ?" p.ex., faire attention de pas prendre les avertissements adressés aux chrétiens comme étant destinés aux nations : nous ne sommes pas sur le même terrain (eux ne savent pas, nous n'avons pas à les juger)

  3. Bien comprendre l'esprit d'un verset : qu'y figure une banque ou un soldat, ne justifie pas le prêt à intérêt ou la guerre

  4. Où se trouve le référentiel : la scène est-elle décrite vue du ciel (Dieu) ou de la terre (hommes) ? ceci est très important pour une bonne approche du livre de l'Apocalypse

  5. Le passage s'applique-t-il à notre monde intérieur, extérieur, les deux ? en fait, beaucoup de termes (souverain, plaie, montagne, etc.) peuvent être pris aux trois niveaux : littéral, psychique, spirituel - mais le niveau le plus éclairant sera toujours le spirituel, à partir duquel découlera le sens des deux autres

  6. Interpréter les symboles de manière christocentrique : nous avons affaire à la révélation du Christ

  7. Interpréter la Bible par la Bible - expliquer l'AT par le NT, et éclairer le NT avec l'AT : c'est le même Esprit qui a inspiré chaque verset de la Bible

AUTORITÉ ET PUISSANCE DE LA BIBLE

Nous affirmons l'inspiration divine, la vérité et l'autorité de l'Écriture, l'Ancien et le Nouveau Testament, dans sa totalité. Il n'y a point d'erreur dans tout ce qu'elle affirme. Elle est la seule Parole écrite de Dieu et l'unique règle infaillible de foi et de vie. Nous affirmons aussi que cette Parole est puissante pour accomplir le dessein de salut de Dieu. Le message de la Bible s'adresse à l'humanité entière car la révélation de Dieu dans le Christ, telle que nous la trouvons dans l'Écriture, ne saurait changer. Par elle, le Saint-Esprit continue à nous parler aujourd'hui; dans chaque culture il illumine l'intelligence du peuple de Dieu afin qu'il perçoive personnellement et de façon nouvelle la vérité divine et il révèle ainsi à l'Église entière la sagesse infiniment variée de Dieu. (extrait de la déclaration de Lausanne)
Livre de l'apocalypse La Révélation continue Méfiez-vous des imitations!

Le site qui vous dit la vérité sur l'Apocalypse (cliquer sur les images)

Toute reproduction de ces textes, en totalité ou en partie, est interdite sous peine de bénédictions éternelles :-)

Le contenu des textes appartenant à des sites non gérés par bibletude n'engage que leurs auteurs respectifs, devant Dieu et devant les hommes, et n'engage en rien bibletude
L'Apocalypse est l'Évangile de Jésus-Christ ressuscité (Bossuet)

Le plus grand poème spirituel de la littérature mondiale (H. Mühlestein)

Tout éloge lui est inférieur (Jérôme)