Rechercher dans ce blog

Vous êtes sur apocalypse.bibletude.org. Les points d'entrée de chapitres se trouvent dans la colonne de gauche et dans les onglets ci-dessus (plus complets). L'ensemble de ces points d'entrée se trouve dans la page Contenu du site.
Le livre de l'Apocalypse est intemporel: il s'adresse à chacun, dans sa situation présente, et exhorte chaque lecteur à choisir le chemin qui mène à la Nouvelle Jérusalem. Les symboles du livre de l'Apocalypse représentent avant tout des états intérieurs de l'âme humaine, états qui, de par le comportement humain, déteignent sur la société et, au bout du compte, font l'Histoire.

9:1-12 : Trompette CINQ

9:1 Et le cinquième ange sonna de la trompette, et je vis une étoile qui, hors du ciel, était tombée sur la terre. Et il lui fut donné la clé du puits de l'abîme, 9:2 et elle ouvrit le puits de l'abîme. Et il monta hors du puits une fumée comme une fumée de grande fournaise, et le soleil et l'air furent enténébrés par la fumée du puits. 9:3 Et hors de la fumée sortirent des sauterelles vers la terre, et il leur fut donné une autorité comme l'autorité qu'ont les scorpions de la terre. 

Cinq : du coeur de l'homme sortent les pensées, qui influenceront les actions. Les symboles du livre de l'Apocalypse représentent avant tout des états intérieurs de l'âme humaine, états qui, de par le comportement humain, déteignent sur la société et, au bout du compte, font l'Histoire.

Abîme = a-byssos, sans fond (cf. Ez. 31:4 et tout le ch.31) : le coeur de l'homme est un puits sans fond (cf. le Ps. 64, en particulier le verset 6).

Satan (= l'étoile tombée hors du ciel) a la clé de ce puits, qui lui est donnée à la création, quand Dieu crée la liberté : l'homme acquiert alors la possibilité du choix, mais écoute Satan, séducteur, menteur, diviseur, manipulateur. Satan a un certain pouvoir (il en profite pour souiller le coeur de l'homme), mais Dieu est au-dessus : au ch. 20, Jésus ferme l'abîme avec Sa Croix.

La méchanceté de l'homme, inspirée par Satan, monte comme une fumée (cf. Es. 9:17-19). Cette fumée obscurcit la justice (soleil), rend l'air irrespirable jusqu'à ne plus pouvoir discerner la mauvaise odeur d'avec l'odeur du parfum. Le résultat : la mort spirituelle. Voir encore Mat. 15:18-19 et Marc 7:21-23. Une bonne compréhension du livre de l'Apocalypse sort les esprits de la confusion, car l'esprit de ce siècle a embrumé l'entendement des hommes qui prétendent pourtant éclairer leurs semblables: ils ont perdu le contact avec la réalité. L'étude saine de ces textes a pour conséquence une liberté indescriptible, celle des enfants du Père.

Jésus est venu apporter la vérité, qui libère, et non pas le trouble des esprits!

Fournaise : ce qui, au fond de nous, nous ronge.

Les sauterelles, armées ennemies dont le chef est Satan, sortent du coeur de l'homme pour aller vers celui des autres hommes, et brûlent, grignotent de l'intérieur, tourmentent pendant la durée d'une vie humaine (cinq mois - v.5), et laissent derrière elles le désert - voir aussi Nahum 3:16-17

Scorpions : pseudo-prophètes (cf. Es. 9:15), inspirés par Satan, et accueillis par la chair.

Autorité : liberté d'agir, faculté de faire quelque chose.

Il est important de mettre au jour la nature profonde de l'homme (cinq), afin de pouvoir discerner que nous avons à lutter contre les dominations, et non contre l'homme, notre prochain: notre ennemi est intérieur. Ainsi, les batailles décrites dans l'AT désignent nos combats intérieurs contre nos ennemis spirituels.


9:4 Et il leur fut dit de ne pas traiter selon leur injustice l'herbe de la terre, ni aucune verdure, ni aucun arbre, mais seulement les hommes qui n'ont pas le sceau de Dieu sur leur front. 9:5 Et il leur fut donné, non de les tuer, mais qu'ils soient éprouvés pendant cinq mois; et leur épreuve est comme l'épreuve du scorpion quand il pique l'homme. 9:6 Et en ces jours-là, les hommes chercheront la mort et ils ne la trouveront pas; et ils désireront mourir... et la mort fuit loin d'eux!

Il leur fut dit : Dieu pose des limites, comme garde-fou aux abus du libre arbitre. Elles ne touchent ni les pâturages célestes (herbe, nourriture des brebis), ni la vie intérieure (verdure), ni la personnalité (Dan. 4:20-22 : l'arbre, c'est toi), de ceux qui ont le sceau de Dieu, dans la mesure où ceux-ci restent hors du périmètre de la chaîne qui entrave Satan. Cette chaîne est la puissance de la résurrection : en regardant à Christ - en le laissant vivre en nous - on ne voit pas l'abîme et son contenu, et on n'est pas pris du vertige qui nous y ferait tomber.

Éprouvés pendant cinq mois : nos actions (cinq) sont testées avec la pierre de touche pour mettre en évidence si on a construit avec de l'or et de l'argent, ou avec de la paille sur du sable.

Le scorpion instille son poison mortel par la queue (cf. Es. 9:14-16) pour tuer la vie spirituelle (Ez. 18) de ceux qui ne sont pas au Seigneur. Ceux qui sont au Seigneur seront vainqueurs de l'épreuve.

Ceux qui cherchent la mort ne savent pas qu'elle n'est qu'une séparation de l'environnement physique, et qu'ils trouvent une autre vie après la "mort". Il y a également ceux qui cherchent les "petites morts" par l'ivresse (aux 3 niveaux), les paradis artificiels (idem -  au niveau spirituel p.ex.: les religions planantes), les passions, etc.

Ceux qui vivent de la chair recherchent - souvent inconsciemment - la mort, alors que ceux qui vivent de l'homme nouveau recherchent la Vie : Christ.


9:7 Et la ressemblance des sauterelles était semblable à des chevaux préparés pour le combat; et sur leurs têtes : comme des couronnes semblables à de l'or; et leurs faces : comme des faces d'hommes; 9:8 et elles avaient des cheveux comme des cheveux de femmes, et leurs dents étaient comme de lions.

Apparence divine, réalité satanique :
  • Les sauterelles sont comme la force propre (chevaux) du vieil homme, qui se prétend spirituellement fort, tout en se passant de Dieu.
  • Couronnes d'or : apparence de sainteté, comme s'en parent les chefs spirituels qui s'emparent des âmes des êtres humains (et parfois aussi de leur argent...). Un vrai guide spirituel mène à Christ, à la liberté en Dieu, et se refuse à devenir indispensable aux autres. Au contraire il les amène à se libérer de tout lien autre que celui de l'Amour de Christ pour Dieu.
  • Faces d'hommes : humanisme, prétention de vivre sans Dieu, ou pire : prétention à la spiritualité, alors que c'est avec des pensées et des ressources humaines qu'on décide et agit.
  • Chevelure : séduction des id[é]ol[ogi]es.
  • Dents de lion : les sauterelles déchirent notre être intérieur, sont insatiables de chair. Sous des apparences de règne ("je fais ce que je veux") nous sommes dévorés, rongés.

Il est important pour le chrétien de se libérer des dépendances qu'il a vis-à-vis des leaders spirituels, des systèmes religieux, des dogmes, des traditions, des cultures, des préjugés, des peurs et autres idolâtries, pour vivre en Christ, sans autre intermédiaire entre Dieu et lui que le Christ.


9:9 Et elles avaient des thorax comme des thorax de fer, et la voix de leurs ailes : comme une voix de chars à multiples chevaux courant au combat. 9:10 Et elles ont des queues semblables à des scorpions, et des dards, et dans leurs queues est leur autorité de traiter les hommes selon leur injustice pendant cinq mois. 9:11 Elles ont sur elles pour roi l'ange de l'abîme; son nom en hébreu : Abaddôn, et en grec il a nom Apollyôn.

Thorax de fer : endurcissement face aux plaies (d'Égypte), refus d'aller vers la terre promise, de traverser le monde sans s'en laisser imprégner (eaux de la mer rouge).

Ailes : on est dans le domaine de l'esprit - Voix des ailes : force de conviction des idées de la chair (la chair opère aussi au niveau de l'esprit), de la culture du monde (qui peut avoir une apparence spirituelle), des séductions spirituelles de l'ennemi.

Chars : désir de dominer, fanatisme, intégrisme (de quelque religion qu'il soit) - Voix de chars à multiples chevaux : peu importe la vérité pour ceux qui ont des ambitions de domination - ils utilisent, jouent, plusieurs chevaux à la fois au combat (dans le discours, avec des idées, dans l'espoir de séduire).

Autorité de traiter les hommes selon leur injustice : cf. v.3 - les hommes injustes sont du côté de l'obscurité, et ils cohabitent avec ces êtres spirituels néfastes, dont la fréquentation mène à la souffrance.

S'éloigner du mal, c'est éviter d'être contaminé spirituellement par toutes sortes de courants de pensées néfastes - on ne peut le faire par soi-même : Christ en nous le fera, si nous le laissons faire.

Abaddôn : ruine, destruction - séjour des morts de l'AT (cf. Job 26:6). Apollyôn : destructeur - le destructeur reste le même de l'AT au NT. Il a été révélé, mis à nu, en hébreu (Abaddôn) pour le peuple historique de Dieu, et en grec (Apollyôn) pour ceux de la Nouvelle Alliance.

Mais le destructeur reste destructeur : quel que soit le nom que nous lui donnions (menteur, tentateur, séducteur, accusateur, diviseur, manipulateur, dissimulateur), nous devons user de la sagesse de l'Esprit à son égard.


9:12 Le premier "Hélas" s'en est allé; voici qu'il vient encore deux "Hélas" après ces choses.

Hélas : il s'agit d'un constat, pas d'une condamnation. C'est le jugement d'un état de fait : les hommes sont punis par leurs propres déviances. Ceux qui apportent un feu étranger sont engloutis dans la terre (par leur propre système).

Dieu ne veut la perte d'aucun homme - cependant chacun est libre - donc d'une certaine manière chacun se juge lui-même.
     
Si vous parcourez internet à la recherche d'études sur le livre de l'Apocalypse, vous découvrirez combien les esprits sont dans la confusion, combien l'esprit de ce siècle a embrumé l'entendement des hommes qui prétendent pourtant éclairer leurs semblables. Si après la lecture d'une de ces études vous êtes troublé(e) et perdez contact avec la réalité, cette étude n'est pas sain(t)e. Une étude inspirée du Saint-Esprit doit libérer notre esprit, et renforcer le fait que nous sommes en Christ. Christ doit en priorité être en nous, et non pas un personnage indistinct que l'on croit discerner ici ou là dans le livre de l'Apocalypse. L'étude saine de ce livre a pour conséquence une liberté indescriptible, celle des enfants du Père. Jésus est venu apporter la vérité, qui libère, et non pas le trouble des esprits!

Interpréter correctement un texte biblique

  1. Interpréter le verset dans son contexte

  2. Se demander : "de qui, à qui le verset parle-t-il ?" p.ex., faire attention de pas prendre les avertissements adressés aux chrétiens comme étant destinés aux nations : nous ne sommes pas sur le même terrain (eux ne savent pas, nous n'avons pas à les juger)

  3. Bien comprendre l'esprit d'un verset : qu'y figure une banque ou un soldat, ne justifie pas le prêt à intérêt ou la guerre

  4. Où se trouve le référentiel : la scène est-elle décrite vue du ciel (Dieu) ou de la terre (hommes) ? ceci est très important pour une bonne approche du livre de l'Apocalypse

  5. Le passage s'applique-t-il à notre monde intérieur, extérieur, les deux ? en fait, beaucoup de termes (souverain, plaie, montagne, etc.) peuvent être pris aux trois niveaux : littéral, psychique, spirituel - mais le niveau le plus éclairant sera toujours le spirituel, à partir duquel découlera le sens des deux autres

  6. Interpréter les symboles de manière christocentrique : nous avons affaire à la révélation du Christ

  7. Interpréter la Bible par la Bible - expliquer l'AT par le NT, et éclairer le NT avec l'AT : c'est le même Esprit qui a inspiré chaque verset de la Bible

AUTORITÉ ET PUISSANCE DE LA BIBLE

Nous affirmons l'inspiration divine, la vérité et l'autorité de l'Écriture, l'Ancien et le Nouveau Testament, dans sa totalité. Il n'y a point d'erreur dans tout ce qu'elle affirme. Elle est la seule Parole écrite de Dieu et l'unique règle infaillible de foi et de vie. Nous affirmons aussi que cette Parole est puissante pour accomplir le dessein de salut de Dieu. Le message de la Bible s'adresse à l'humanité entière car la révélation de Dieu dans le Christ, telle que nous la trouvons dans l'Écriture, ne saurait changer. Par elle, le Saint-Esprit continue à nous parler aujourd'hui; dans chaque culture il illumine l'intelligence du peuple de Dieu afin qu'il perçoive personnellement et de façon nouvelle la vérité divine et il révèle ainsi à l'Église entière la sagesse infiniment variée de Dieu. (extrait de la déclaration de Lausanne)
Livre de l'apocalypse La Révélation continue Méfiez-vous des imitations!

Le site qui vous dit la vérité sur l'Apocalypse (cliquer sur les images)

Toute reproduction de ces textes, en totalité ou en partie, est interdite sous peine de bénédictions éternelles :-)

Le contenu des textes appartenant à des sites non gérés par bibletude n'engage que leurs auteurs respectifs, devant Dieu et devant les hommes, et n'engage en rien bibletude
L'Apocalypse est l'Évangile de Jésus-Christ ressuscité (Bossuet)

Le plus grand poème spirituel de la littérature mondiale (H. Mühlestein)

Tout éloge lui est inférieur (Jérôme)