Rechercher dans ce blog

Vous êtes sur apocalypse.bibletude.org. Les points d'entrée de chapitres se trouvent dans la colonne de gauche et dans les onglets ci-dessus (plus complets). L'ensemble de ces points d'entrée se trouve dans la page Contenu du site.
Le livre de l'Apocalypse est intemporel: il s'adresse à chacun, dans sa situation présente, et exhorte chaque lecteur à choisir le chemin qui mène à la Nouvelle Jérusalem. Les symboles du livre de l'Apocalypse représentent avant tout des états intérieurs de l'âme humaine, états qui, de par le comportement humain, déteignent sur la société et, au bout du compte, font l'Histoire.

11:1-2 : Le roseau

11:1 Et il me fut donné un roseau semblable à un bâton, en disant : lève-toi et mesure le Sanctuaire de Dieu, et l'autel et ceux qui s'y prosternent. 11:2 Et le parvis extérieur du Sanctuaire, jette-le en dehors et ne le mesure pas, parce qu'il a été donné aux nations, et elles fouleront la Ville, la sainte, quarante-deux mois.

Pour la signification des chiffres et nombres, reportez-vous à la page Chiffres et nombres de la Bible.

Roseau : en 21:15, un roseau d'or (or = valeur suprême, incorruptibilité) est utilisé pour mesurer la Jérusalem céleste.

Ici, le roseau (végétal sans fruit utile - donc sans valeur de ce point de vue - poussant dans un mélange d'eau et de terre, qui représente donc notre péché, notre nullité) sert à mesurer le sacrifice de Jésus (l'autel). Car la seule chose que nous ayons faite pour mériter le salut, c'est pécher.

Ce roseau, Christ l'ayant pris en valeur (dans sa main droite en Matthieu 27:29 = son oeuvre à la Croix - d'autant plus grande que notre péché peut être profond), permet de mesurer le Sanctuaire, ensemble des hommes engendrés d'en haut, Église qu'il s'est acquise, prise collectivement en même temps que représentation de chaque croyant, individuellement sauvé, de condamné à mort qu'il était.

Bâton : même mot que le bâton d'Aaron.
Hébreux 9:4 : le bâton d'Aaron (image du passage de la mort à la Vie) est placé dans l'Arche de l'Alliance en témoignage des actions de Dieu pour l'homme, au même titre que la manne (pain qui descend du Ciel : donne-nous notre pain super-substantiel, notre pain du Ciel) et les tables de la Loi (souci pédagogique de Dieu pour amener l'homme à reconnaître sa fragilité et laisser Christ agir en lui, selon Romains).

La fragilité de l'homme (roseau) est affermie dans la main de Dieu (bâton).

Notre repos ne provient pas du fait que nous sommes ce qu'Il désire, mais du fait qu'Il est ce dont nous avons besoin (John Nelson Darby).

Lève-toi : car tu es confortablement assis dans ton système.
Nous avons tendance à nous reposer sur des systèmes religieux, théologiques, psychologiques, philosophiques, etc. Or, c'est la foi - relation directe avec Dieu - qui sauve, car Sa Vie nous est transmise par ce canal. Les religions et autres systèmes rassurants ne sont que des produits du psychisme dégénéré de l'être humain. L'Esprit de Dieu régénère ce psychisme, à condition que la volonté de l'être humain accepte cette régénération (libre arbitre).

Si nous pensons être indignes de Dieu du fait de notre péché, c'est justement pour cela qu'Il est venu : non seulement Il a tout accompli pour nous sauver, mais Il veut venir habiter en nous pour nous re-créer.

Nous avons tout en Lui : premièrement, j'ai besoin du secours divin pour vivre la vie que Dieu agrée - deuxièmement, je dispose de tout le secours dont j'ai besoin (G. Raymond Carlson).

Mesure : dès le moment que l'on mesure, cela suppose qu'il y a une limite pour définir le dedans et le dehors. Voir les limites, c'est être conscient, dans la vérité (1ère arme du chrétien - Ephésiens 6:14).

Sanctuaire : lieu Saint du Temple, temple spirituel où habite Dieu, où le voile déchiré nous permet de Le voir et Le rencontrer, du fait que Christ a été fait justice (2ème arme du chrétien - Ephésiens 6:14). Nous sommes le Temple de l'Esprit de Dieu.

Prosternent : et non pas adorent, qui fait appel aux sentiments, alors que se prosterner demande de la volonté.

Le parvis des nations entoure le Sanctuaire, et représente ce qui est profane (non consacré à Dieu) dans nos vies, qui ont besoin du zèle de l'évangile de paix (3ème arme du chrétien - Ephésiens 6:15) afin d'avoir le courage de jeter dehors tout ce qui n'est pas conforme à la volonté de Dieu, ce qui n'est pas amour vrai (amour du monde, de la chair, etc.), ce qui n'est pas vérité (tout ce qui est pseudo- : pseudo-vérités, pseudo-prophéties, etc.), tout ce qui est injustice (lisez les journaux...).

La ville foulée est la Jérusalem céleste (idem en Luc 21:24). En nous et dans notre vie dans le monde, il y a une part qui est piétinée. Notre part consiste à croire (foi) à Son amour, car ce ne sont pas les difficultés ou les circonstances de la vie qui nous font du mal, mais la façon dont nous y réagissons (Paul E. Billheimer). Cette foi est la 4ème arme du chrétien - Ephésiens 6:16.

La Jérusalem terrestre est définie au v.8, type de l'homme lorsqu'il penche vers la chair, aux trois niveaux (soma / psyché / pneuma).

Cependant, le fait d'avoir commis un péché n'est pas une raison pour ne plus faire confiance au Seigneur : il constitue plutôt un argument inattaquable en faveur de notre besoin urgent de Lui faire encore plus confiance (Hannah W. Smith), de manière à ce que le salut (5ème arme du chrétien - Ephésiens 6:17) soit mis en oeuvre, et que l'Esprit (6ème arme du chrétien - Ephésiens 6:17) ne s'éteigne pas mais au contraire fasse connaître la Parole de Dieu qu'est le Christ.

42 mois = 1260 jours = les 3 1/2 "jours" du v.11 = temps des nations.
Le mois concerne la lune, et la lune représente l'Église car elle reflète la lumière du Seigneur, soleil de justice.

42 mois sont le temps de l'Église sur terre (42 = 7 x 6), première demi-semaine de Daniel (3 1/2 "jours").

7 x 6 signifie dimension totale de l'Église (7 = perfection de l'Église céleste d'Ephésiens 5:27, cohabitant avec l'imperfection 6 de l'Église terrestre).

Les jours concernent le soleil, et le soleil représente Dieu (soleil de justice) : 1260 jours représentent notre relation avec Dieu sur terre, la terre étant notre monde intérieur, notre coeur, ce sur quoi l'on bâtit.

1260 = 5 x 6 au carré x 7 (actions dans l'étendue de notre imperfection, alliées à la perfection de Dieu).
1260 = 2 x 3 au carré x 7 x 10 (témoignage de Dieu dans notre dimension, qui doit mener à la perfection des oeuvres de l'homme).
1260 = 3 au carré x 4 x 5 x 7 (Dieu se mettant à notre niveau, venant sur terre, dans le but de mener nos actions à la perfection).

Ô profondeur des richesses et de la sagesse et de la connaissance de Dieu ! (Romains 11:33).

La perfection de Dieu supplée largement à notre imperfection : laisser Christ vivre en nous permet de mener au but l'action commencée à la Croix (salut apporté aux hommes) par la sanctification (marche vers la Jérusalem céleste).

Dieu mènera au but ce qu'Il a commencé (Paul), car Il nous complète, et alors nous sommes complétés, complets, parfaits! (parfait, c'est littéralement au but).

Pour la signification des chiffres et nombres, reportez-vous à la page Chiffres et nombres de la Bible.
         
Si vous parcourez internet à la recherche d'études sur le livre de l'Apocalypse, vous découvrirez combien les esprits sont dans la confusion, combien l'esprit de ce siècle a embrumé l'entendement des hommes qui prétendent pourtant éclairer leurs semblables. Si après la lecture d'une de ces études vous êtes troublé(e) et perdez contact avec la réalité, cette étude n'est pas sain(t)e. Une étude inspirée du Saint-Esprit doit libérer notre esprit, et renforcer le fait que nous sommes en Christ. Christ doit en priorité être en nous, et non pas un personnage indistinct que l'on croit discerner ici ou là dans le livre de l'Apocalypse. L'étude saine de ce livre a pour conséquence une liberté indescriptible, celle des enfants du Père. Jésus est venu apporter la vérité, qui libère, et non pas le trouble des esprits!

Interpréter correctement un texte biblique

  1. Interpréter le verset dans son contexte

  2. Se demander : "de qui, à qui le verset parle-t-il ?" p.ex., faire attention de pas prendre les avertissements adressés aux chrétiens comme étant destinés aux nations : nous ne sommes pas sur le même terrain (eux ne savent pas, nous n'avons pas à les juger)

  3. Bien comprendre l'esprit d'un verset : qu'y figure une banque ou un soldat, ne justifie pas le prêt à intérêt ou la guerre

  4. Où se trouve le référentiel : la scène est-elle décrite vue du ciel (Dieu) ou de la terre (hommes) ? ceci est très important pour une bonne approche du livre de l'Apocalypse

  5. Le passage s'applique-t-il à notre monde intérieur, extérieur, les deux ? en fait, beaucoup de termes (souverain, plaie, montagne, etc.) peuvent être pris aux trois niveaux : littéral, psychique, spirituel - mais le niveau le plus éclairant sera toujours le spirituel, à partir duquel découlera le sens des deux autres

  6. Interpréter les symboles de manière christocentrique : nous avons affaire à la révélation du Christ

  7. Interpréter la Bible par la Bible - expliquer l'AT par le NT, et éclairer le NT avec l'AT : c'est le même Esprit qui a inspiré chaque verset de la Bible

AUTORITÉ ET PUISSANCE DE LA BIBLE

Nous affirmons l'inspiration divine, la vérité et l'autorité de l'Écriture, l'Ancien et le Nouveau Testament, dans sa totalité. Il n'y a point d'erreur dans tout ce qu'elle affirme. Elle est la seule Parole écrite de Dieu et l'unique règle infaillible de foi et de vie. Nous affirmons aussi que cette Parole est puissante pour accomplir le dessein de salut de Dieu. Le message de la Bible s'adresse à l'humanité entière car la révélation de Dieu dans le Christ, telle que nous la trouvons dans l'Écriture, ne saurait changer. Par elle, le Saint-Esprit continue à nous parler aujourd'hui; dans chaque culture il illumine l'intelligence du peuple de Dieu afin qu'il perçoive personnellement et de façon nouvelle la vérité divine et il révèle ainsi à l'Église entière la sagesse infiniment variée de Dieu. (extrait de la déclaration de Lausanne)
Livre de l'apocalypse La Révélation continue Méfiez-vous des imitations!

Le site qui vous dit la vérité sur l'Apocalypse (cliquer sur les images)

Toute reproduction de ces textes, en totalité ou en partie, est interdite sous peine de bénédictions éternelles :-)

Le contenu des textes appartenant à des sites non gérés par bibletude n'engage que leurs auteurs respectifs, devant Dieu et devant les hommes, et n'engage en rien bibletude
L'Apocalypse est l'Évangile de Jésus-Christ ressuscité (Bossuet)

Le plus grand poème spirituel de la littérature mondiale (H. Mühlestein)

Tout éloge lui est inférieur (Jérôme)