Rechercher dans ce blog

Vous êtes sur apocalypse.bibletude.org. Les points d'entrée de chapitres se trouvent dans la colonne de gauche et dans les onglets ci-dessus (plus complets). L'ensemble de ces points d'entrée se trouve dans la page Contenu du site.
Le livre de l'Apocalypse est intemporel: il s'adresse à chacun, dans sa situation présente, et exhorte chaque lecteur à choisir le chemin qui mène à la Nouvelle Jérusalem. Les symboles du livre de l'Apocalypse représentent avant tout des états intérieurs de l'âme humaine, états qui, de par le comportement humain, déteignent sur la société et, au bout du compte, font l'Histoire.

6:12-17 : Ouverture SIX

6:12 Et je vis: lorsque [l'Agneau] ouvrit le sixième sceau, il y eut un grand séisme. Et le soleil devint noir comme un sac de cheveu, et la lune entière devint comme du sang, 6:13 et les étoiles du ciel tombèrent sur la terre comme un figuier jette ses figues encore vertes, quand il est séismé par un grand vent. 6:14 Et le ciel fut retiré comme un livre en train d'être roulé, et toute montagne et île furent déplacées hors de leur place. 6:15 Et les rois de la terre, et les grands, et les capitaines, et les riches, et les forts, et tout esclave et libre se cachèrent dans les cavernes et dans les rochers des montagnes. 6:16 Et ils disent aux montagnes et aux rochers : tombez sur nous et cachez-nous de la face de l'Assis sur le trône et de la colère de l'Agneau; 6:17 car il est venu, le jour, le grand (jour) de leur colère, et qui peut être tenu debout ?

Le 6ème sceau nous révèle, en parallèle avec la 6ème lettre aux Églises, l'assemblée de Satan : les choses mauvaises en nous, qui assemblées avec les choses mauvaises en les autres, forment une assemblée de Satan.

Je vis : le voyez-vous, vous aussi ? Le Ciel est-il ouvert à vos yeux spirituels ? L'Agneau ouvre sans cesse de nouvelles révélations pour votre avancement : les voyez-vous ? et si Oui, en tenez-vous compte ?

Séisme : la conversion est un séisme : renversement des pensées, des valeurs, de la sagesse humaine, etc.
Le monde ancien s'écroule, et on peut voir, cachée derrière, la Nouvelle Jésusalem, vers laquelle nous entreprenons le Chemin de la Vérité et de la Vie. La Nouvelle Jésusalem descend du Ciel (chapitre 21), provient du Ciel, car elle EST du Ciel.

Tout en nous étant imperfection (chiffre six), il faut que survienne un séisme qui permette à l'Esprit de Dieu de nous révéler cette imperfection.

Quand Dieu rencontre l'homme, et aussi quand les croyants disent la Vérité, tout est chamboulé.

Tout s'effondre quand on est face à la Vérité : notre croyance en la bonté de l'homme fait place à la vérité de la nature pécheresse de l'homme, notre méfiance vis-à-vis de Dieu fait place à la révélation de l'Amour de Dieu.

Mieux vaut se rendre compte de ces choses pendant qu'il en est encore temps...!

Soleil qui devient noir : nous comprenons alors (après le séisme) que la pollution de l'âme fait écran de fumée devant le Soleil de Justice, que la chair obscurcit ce qu'on peut voir de Dieu.

Sac de cheveu : nous comprenons aussi que notre comportement a empêché les autres de croire (les cheveux représentent les pensées).

Lune de sang : elle reflète la lumière du Soleil de justice en rappelant le sang des "de foi" versé (du temps de Moïse), mais surtout celui de Christ (sur les poteaux - notre marche - et les linteaux - nos pensées) et pose la question : qu'as-tu fait du sang ?

Les étoiles du ciel tombèrent sur la terre : lors du séisme qu'est la conversion, les "stars" (nos idoles : personnes, concepts, activités, musique, etc. qui nous sidèrent, et que l'on porte aux nues) reprennent leur juste dimension : ce sont des choses terrestres, psychiques, des moyens (pas toujours bons) et non des buts en soi.

Ceux qui sont sous la Loi sont encore verts (tardifs, immatures) - Loi qu'on ne peut supporter, qui agace les dents comme un fruit vert. Concerne les Juifs (figuier = image du peuple juif), qui devaient porter la justice aux nations, ainsi que les chrétiens qui n'ont pas mûri.

Par contre, sous le Sang de l'Agneau, le raisin mûr, le vin de la nouvelle alliance (Cène) couvre les chrétiens qui peuvent ainsi se tenir devant Dieu.

Grand vent : épreuve positive (destinée à corriger) et négative (car risque d'orgueil spirituel) - il est maîtrisé, au chapitre 7, pour ceux qui ont le sceau de l'Esprit.

Ciel roulé : la spiritualité charnelle se retire, pour laisser place à la Spiritualité venant de Dieu.

Montagnes : hauts lieux des hommes sans Dieu, sommités : elles se déplacent pour prendre leur vraie place.

Îles : vies isolées, au centre du "monde" (mer), sans Dieu, qui vont se décentrer pour que Christ soit au milieu. A la mise à l'écart définitive de l'esprit du vieil homme (qui est mort à la croix), le ciel humain, comme les montagnes humaines et les îles humaines, prennent leur vraie place.

Ces points de repère humains sur terre (montagnes) et sur mer (îles), sans Dieu, prennent leur vraie place pour devenir points de repère de Dieu.

Les rois de la terre : ce qui règne sur notre territoire intérieur, sur le trône du temple que nous sommes, à la place de Dieu/Esprit (2 Thessaloniciens 2).

Les grands : ce qui se croit grand en nous (orgueil).

Capitaines : ce qui commande en nous, à la place de Dieu (volonté propre).

Riches : ce qui en nous accumule au lieu de transmettre (avarice à tous les niveaux).

Forts : ce qui nous lie en nous ("c'est plus fort que moi").

Esclave : ce qui est dépendant en nous, non libéré par Christ (dépendance vis-à-vis de personnes, ce dogmes, de modes, de besoin de reconnaissance, etc.).

Libre : "libre" de Dieu, mais dépendant de l'adversaire (donc : conditionné).

Se cachèrent dans les cavernes et dans les rochers des montagnes et tombez sur nous et cachez-nous : ils vont vers le créé au lieu d'aller vers le Créateur, et se croient ainsi à l'abri... ils vont à l'ombre pour se protéger du Soleil de Justice : ils préfèrent l'ombre à la lumière, ils préfèrent l'ombre des concept humains à la Lumière des révélations de Dieu, ils préfèrent les rochers morts pour construire leurs systèmes humains, au Rocher des siècles, aux pierres vivantes - "ils", c'est "nous" quand nous nous éloignons du Seigneur.

Colère : l'ardeur de Dieu face à l'injustice. C'est une colère qui appelle le salut. C'est cette ardeur qui créée nos séismes intérieurs.

Être tenu debout : dans le sens d'être gardé debout.

Qui peut ? : qui a la faculté, la capacité ? ceux qui subsistent sont ceux qui sont dans Sa main - ce sont ceux de 7:9.
   
Si vous parcourez internet à la recherche d'études sur le livre de l'Apocalypse, vous découvrirez combien les esprits sont dans la confusion, combien l'esprit de ce siècle a embrumé l'entendement des hommes qui prétendent pourtant éclairer leurs semblables. Si après la lecture d'une de ces études vous êtes troublé(e) et perdez contact avec la réalité, cette étude n'est pas sain(t)e. Une étude inspirée du Saint-Esprit doit libérer notre esprit, et renforcer le fait que nous sommes en Christ. Christ doit en priorité être en nous, et non pas un personnage indistinct que l'on croit discerner ici ou là dans le livre de l'Apocalypse. L'étude saine de ce livre a pour conséquence une liberté indescriptible, celle des enfants du Père. Jésus est venu apporter la vérité, qui libère, et non pas le trouble des esprits!

Interpréter correctement un texte biblique

  1. Interpréter le verset dans son contexte

  2. Se demander : "de qui, à qui le verset parle-t-il ?" p.ex., faire attention de pas prendre les avertissements adressés aux chrétiens comme étant destinés aux nations : nous ne sommes pas sur le même terrain (eux ne savent pas, nous n'avons pas à les juger)

  3. Bien comprendre l'esprit d'un verset : qu'y figure une banque ou un soldat, ne justifie pas le prêt à intérêt ou la guerre

  4. Où se trouve le référentiel : la scène est-elle décrite vue du ciel (Dieu) ou de la terre (hommes) ? ceci est très important pour une bonne approche du livre de l'Apocalypse

  5. Le passage s'applique-t-il à notre monde intérieur, extérieur, les deux ? en fait, beaucoup de termes (souverain, plaie, montagne, etc.) peuvent être pris aux trois niveaux : littéral, psychique, spirituel - mais le niveau le plus éclairant sera toujours le spirituel, à partir duquel découlera le sens des deux autres

  6. Interpréter les symboles de manière christocentrique : nous avons affaire à la révélation du Christ

  7. Interpréter la Bible par la Bible - expliquer l'AT par le NT, et éclairer le NT avec l'AT : c'est le même Esprit qui a inspiré chaque verset de la Bible

AUTORITÉ ET PUISSANCE DE LA BIBLE

Nous affirmons l'inspiration divine, la vérité et l'autorité de l'Écriture, l'Ancien et le Nouveau Testament, dans sa totalité. Il n'y a point d'erreur dans tout ce qu'elle affirme. Elle est la seule Parole écrite de Dieu et l'unique règle infaillible de foi et de vie. Nous affirmons aussi que cette Parole est puissante pour accomplir le dessein de salut de Dieu. Le message de la Bible s'adresse à l'humanité entière car la révélation de Dieu dans le Christ, telle que nous la trouvons dans l'Écriture, ne saurait changer. Par elle, le Saint-Esprit continue à nous parler aujourd'hui; dans chaque culture il illumine l'intelligence du peuple de Dieu afin qu'il perçoive personnellement et de façon nouvelle la vérité divine et il révèle ainsi à l'Église entière la sagesse infiniment variée de Dieu. (extrait de la déclaration de Lausanne)
Livre de l'apocalypse La Révélation continue Méfiez-vous des imitations!

Le site qui vous dit la vérité sur l'Apocalypse (cliquer sur les images)

Toute reproduction de ces textes, en totalité ou en partie, est interdite sous peine de bénédictions éternelles :-)

Le contenu des textes appartenant à des sites non gérés par bibletude n'engage que leurs auteurs respectifs, devant Dieu et devant les hommes, et n'engage en rien bibletude
L'Apocalypse est l'Évangile de Jésus-Christ ressuscité (Bossuet)

Le plus grand poème spirituel de la littérature mondiale (H. Mühlestein)

Tout éloge lui est inférieur (Jérôme)