Rechercher dans ce blog

Vous êtes sur apocalypse.bibletude.org. Les points d'entrée de chapitres se trouvent dans la colonne de gauche et dans les onglets ci-dessus (plus complets). L'ensemble de ces points d'entrée se trouve dans la page Contenu du site.
Le livre de l'Apocalypse est intemporel: il s'adresse à chacun, dans sa situation présente, et exhorte chaque lecteur à choisir le chemin qui mène à la Nouvelle Jérusalem. Les symboles du livre de l'Apocalypse représentent avant tout des états intérieurs de l'âme humaine, états qui, de par le comportement humain, déteignent sur la société et, au bout du compte, font l'Histoire.

20:1-15 : Le règne de 1000 ans


1000 ans, c'est une vie humaine rachetée (Pour la signification des chiffres et nombres, voir la rubrique Chiffres et nombres de la Bible).

1000 ans, c'est aussi une période entre une mort - mort à quelque chose - et une nouvelle vie avec Dieu - Dieu qui remplace cette chose, cette idole (voir à ce sujet le verset 7 ci-dessous).


20:1 Et je vis un ange descendre hors du ciel, ayant la clé de l'Abîme et une grande chaîne sur sa main. 20:2 Et il prit puissance sur le dragon, le serpent, l'ancien, qui est diviseur et le Satan, et [il] le lia mille ans. 20:3 Et [il] le jeta dans l'Abîme, et [le] ferma et scella sur lui, pour qu'il ne fasse plus errer les nations, jusqu'à ce que fussent au but les mille ans; à côté de ces choses, il faut qu'il soit délié un peu de temps.

Je vis : l'homme spirituel discerne toutes choses (1 Corinthiens 2:15).
Dans la Bible, voir c'est discerner : en Christ, tu discernes toutes choses
Dans la Bible, entendre c'est comprendre : en Christ, tu comprends toutes choses
Dans la Bible, écouter c'est obéir : en Christ, tu obéis en toutes choses

L'ange de l'Éternel, Christ, peut seul ouvrir et fermer (Ap. 3:7), car il est en possession de La Clé.

Il descend hors du ciel pour s'occuper de ce qui ne peut y accéder : notre chair, soumise à Satan.

Il vient sceller l'Abîme, notre coeur facilement enclin à vivre de la chair, afin que le serpent n'ait plus pouvoir sur nous - sauf bien sûr si nous nous aventurons à portée de ce pouvoir, dans le rayon défini par la longueur de sa chaîne.

Abîme : sans fond - le coeur irrégénéré de l'homme est un abîme sans fond.
C'est pourquoi nous croyons lire la Bible, mais c'est la Bible qui nous lit... et qui nous révèle que la "religion" est un système que l'être humain se forge pour fuir Dieu, un déni (non-considération, refus d’une partie de la réalité), et qu'il est difficile d'entendre la vérité, du moment que la pseudo-vérité est ce que le coeur humain veut entendre. 
Il est d'ailleurs plus facile de tromper les gens que de les convaincre qu'ils ont été trompés, et si notre abîme ne nous entraîne pas au déni, le Satan essaiera de nous tromper en utilisant des arguments spirituels, "religieux", dans lesquels le coeur mis en abîme aura de la peine à discerner le diviseur. 
Au mieux, nous changerons de branche sur l'arbre de la connaissance du bien et du mal, au lieu de changer d'arbre - pour l'Arbre de Vie.

Grande chaîne : car elle dure longtemps, et pour beaucoup de monde. A nous de ne pas entrer dans son périmètre...

Sur sa main : c'est un résultat - par-dessus son action - et non pas "dans son pouvoir".
Au chapitre 9, c'est Satan qui possédait la clé de l'Abîme, mais elle a changé de mains au triomphe de la Croix : c'en est fini du vieil homme. 
Il faut le savoir : Satan est enfoui dans les profondeurs de l'être humain, le mauvais y est tapi, mais comme enfermé, retenu, lorsque le Saint-Esprit règne en nous : il ne peut plus vomir sa fumée et ses sauterelles. 
Tant que nous sommes en Christ, Satan ne peut pas nous atteindre, et l'intention de Dieu est qu'il ne nous fasse plus errer. 
Mais nous sommes libres : si nous ne veillons pas, si nous entrons dans le périmètre de sa chaîne, Satan agira en et contre nous.

Diviseur : il essaie de nous séparer de Dieu.
La foi n'est pas un effort intellectuel pour croire, mais la relation vivante avec le Dieu Vivant : le diviseur essaie de casser cette relation de vie pour nous faire périr... de remplacer la foi par un système religieux, quand ce n'est pas la superstition.

Mille ans : comme dit déjà à plusieurs reprises, le livre de l'Apocalypse ne décrit pas une succession d'évènements, mais des scènes parallèles.
Il ne s'agit donc pas d'une période future : ces mille ans ont commencé à la résurrection, qui correspond, dans notre histoire personnelle, à notre conversion. Nous sommes dans le Royaume, nous sommes dans les 1000 ans (voir la rubrique Chiffres et nombres de la Bible).

... que fussent au but les 1000 ans ... délié pour un peu de temps : voir verset 7


20:4 Et je vis des trônes, et ils s'assirent dessus, et il leur fut donné le jugement, et [je vis] les âmes de ceux ayant été décapités à la hache à travers le témoignage de Jésus et à travers le Logos de Dieu, et qui ne s'étaient pas prosternés à la bête ni à son image, et n'avaient pas reçu la marque sur leur front et sur leur main; et ils ont vécu et ils ont régné avec le Christ mille ans. 20:5 Le reste des morts n'ont pas vécu, jusqu'à ce que fussent au but les mille ans. Tel [est] le relèvement, le premier. 20:6 Heureux et saint, celui qui a part au relèvement, le premier! Sur ceux-là, la seconde mort n'a pas d'autorité; mais ils seront sacrificateurs de Dieu et du Christ, et ils régneront avec lui mille ans.

Il leur fut donné le jugement : 1 Corinthiens 2:15
Juger, c'est trier, discerner. 
Christ n'est pas venu juger, mais sauver. Les hommes, de par leur comportement face à ce salut se jugent eux-mêmes : ils choisissent leur camp (donc effectuent le tri eux-mêmes) et quand Christ, au final, juge définitivement, c'est pour constater ce tri. 
Si tu te juges selon la réalité de Dieu (Vérité, Justice), tu te mets au bénéfice de la Croix : le jugement est derrière toi. Si tu refuses de te voir tel que tu es, tu te juges comme juste : tu te réserves à toi-même ton jugement final face à ta réalité.

Décapités à la hache : la cognée à été mise par Dieu à la racine de l'homme naturel (Matthieu 3:10), et par Satan au cep.
Les pensées du vieil homme doivent être élaguées de notre âme afin de laisser place aux pensées du Christ-Dieu, ce que Satan veut éviter en essayant de tuer Christ en nous.
Mais le cep s'est relevé d'entre les morts.

A travers le témoignage de Jésus et à travers la Parole (Logos/Christ) de Dieu : le chrétien étant né d'en haut (et non pas un "adepte du christianisme"), il passe sa vie (règne de 1000 ans) en Christ, et Christ vit à travers lui.
Étant en Christ, nous sommes ce que Lui est.
Être, c'est avoir la relation avec Dieu (= la foi), Dieu qui est JE SUIS, et qui agit à travers nous par grâce. 
Le fait d'être nous amène à faire Sa volonté, car nous avons tout en Lui.

Ceux qui ne se sont pas prosternés à la bête ni à son image, et n'ont pas reçu la marque sur leur front et sur leur main, sont ceux qui vont jusqu'au bout, qui ne composent pas avec la pseudo-religion, mais qui pensent (front) et agissent (main) comme Christ, car Christ vit en eux.
Il y a beaucoup d'appelés, mais peu d'élus (Matthieu 22:14 - notez qu'après que Jésus ait cité ces paroles, les religieux - non pas les juifs, mais toute personne animée de l'esprit de religion - attaquent le Christ de Dieu - Dieu dont ils prétendent être les serviteurs! qui a oreille...).

Relèvement : en Ephésiens 5:14, il est parlé de se relever d'entre les morts, dans le sens de se réveiller, de naître d'en haut, dans cette vie terrestre déjà.
Ici, le mot est le même : anastasis (traduit souvent par résurrection) : il s'agit donc ici aussi de la vie régénérée lors de notre séjour terrestre, et non pas de re-vivre physiquement sur terre, dans un siècle futur. C'est pourquoi il est dit au verset 4 : ils ont vécu.
Pendant 1000 ans (notre vie sur terre), ceux qui sont nés de l'Esprit (1er relèvement) vivent.
Et ceux qui sont spirituellement morts (1ère mort) ne vivent pas (verset 5 : ils n'ont pas vécu).
Les 2 morts dont il est fait mention dans ces versets sont la mort spirituelle (la 1ère mort) et sa conséquence logique : la mort éternelle (la 2ème mort).
Pareillement, le 1er relèvement (passage des ténèbres à la lumière) est la cause du 2ème (vie éternelle).

La seconde mort n'a pas d'autorité : de liberté d'agir - elle ne peut empêcher les sauvés de régner sur terre, ici et maintenant, sur leur terre intérieure afin d'en écarter l'esprit du vieil homme - car vivre de la chair c'est la mort éternelle assurée.

Ainsi, dès ici et dès maintenant, nous régnons 1000 ans.


20:7 Et chaque fois qu'auront été au but les mille ans, le Satan sera délié de sa prison; 20:8 et [il] sortira pour faire errer les nations [qui sont] aux quatre angles de la terre, Gog et Magog, les rassembler pour la guerre, eux dont le nombre [est] comme le sable de la mer.
20:9 Et ils montèrent sur la largeur de la terre, et encerclèrent le camp des saints et la ville aimée; et un feu descendit hors du ciel et les dévora.
20:10 Et le diviseur, qui les faisait errer, fut jeté dans le stagnant de feu et de soufre, où [sont] aussi la bête et le pseudo prophète; et ils seront éprouvés jour et nuit pour les éternités d'éternités.

Chaque fois qu'auront été au but les mille ans, le Satan sera délié de sa prison : avant d'être UN en Lui, nous vivons de petites vies étrangères à Sa Vie, car nous avons un psychisme multiple, et nous vivons par conséquent plusieurs petites morts successives lorsque nous devons renoncer à ce qui n'est pas de Dieu (idoles), qui est Seul à même de remplacer ces idoles (que sont les attachements à des choses que Dieu réprouve, les dépendances vis-à-vis de choses qui ne sont pas de Lui, et surtout les persistances à aller dans des directions dont nous savons qu'elles ne sont pas les bonnes).
Ces morts / vies sont des métamorphoses. 
Mais à chaque fois, y compris à notre mort physique, Satan nous attend pour nous faire croire (menteur) que le monde auquel on tenait (idole) et que nous avons abandonné, est toujours là, que le nouveau monde est bâti sur l'ancien. 
Or, la base de la nouvelle Jérusalem en construction (notre ciel intérieur qui se structure) est toute autre (chapitre 21).

Gog et Magog : ce sont les descendants de Ruben, ceux qui ont fait le pas, puis sont revenus en arrière, y trouvant leur profit (milieux religieux vivant selon les principes du monde, son injustice et ses facilités).
Ce sont aussi les premiers à aller à Babylone...
Cet état d'esprit de ne pas aller jusqu'au bout, de se contenter de leur état car ils y trouvent leur profit, et d'avoir un pied dans Jérusalem et un autre dans Babylone, ouvre la largeur de la terre, leur terre intérieure, à l'ennemi, et ce sont ces âmes animées de ces états d'esprit qui font la guerre aux saints, à ceux qui sont allés jusqu'au bout, qui attachent de l'importance à ce que Dieu a réellement dit (et non pas à ce qui les arrange), et qui ont les deux pieds dans la Jérusalem céleste.
Car la Jérusalem Céleste est déjà là, ici et maintenant : ouvrez votre oeil spirituel, et vous La verrez!

Le feu qui a purifié les saints dévore leurs ennemis : les saints sont ceux qui ont accepté d'être purifiés au feu de l'Esprit, et leur chair n'a plus de pouvoir sur eux, alors que leurs ennemis, vivant de leur vieil homme, voient ce dernier être dévoré, en plus de ne pas avoir l'Esprit : il ne leur reste donc plus rien qui les relie à Dieu (ils se sont laissé diviser, séparer de Dieu).

Stagnant : plénitude de la séparation - le diviseur et l'esprit du monde (bête) et l'esprit religieux (pseudo prophète), trinité diabolique, sont définitivement séparés de Dieu.


20:11 Et je vis un grand trône de lumière et dessus l'Assis, de devant la face duquel s'enfuit la terre et le ciel, et il ne fut pas trouvé de place pour eux. 20:12 Et je vis les morts, les grands et les petits, debout en face du trône, et des livres furent ouverts; et un autre livre fut ouvert, celui de la Vie. Et les morts furent jugés d'après ce qui avait été écrit dans les livres, selon leurs oeuvres. 20:13 Et la mer donna les morts [qui étaient] en elle, et la mort et l'Hadès donnèrent les morts [qui étaient] en eux, et furent jugés chacun selon leurs oeuvres. 20:14 Et la mort et l'Hadès furent jetés dans le stagnant de feu. 20:15 Et si quelqu'un n'était pas trouvé écrit dans le livre de Vie, il était jeté dans le stagnant de feu.

Trône de lumière : voir chapitre 4
Règne de la Lumière de Christ - plus besoin de terre (âme intérieure, nos limites) ni de ciel (esprit humain, espaces intérieurs) qui sont sous la mer de verre : nous sommes UN avec Lui, notre esprit est retourné à Lui, au-dessus de la mer de verre.
Le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront pas

Livre : notre vécu aux 3 niveaux
C'est nous, par nos choix, qui écrivons dans le livre de notre vie. 
Nous ne pouvons accuser Dieu de notre état : c'est nous qui l'avons choisi. 
Les morts sont jugés selon leurs oeuvres, qui les suivent.
Quant aux vivants, l'oeuvre de Christ est écrite dans leur livre de Vie.
Personne, même pas Dieu, ne peut les en effacer : la situation dernière est scellée - relation ou séparation d'avec Dieu.

La mer (âme humaine, esprit des foules, etc.) est mort et Hadès, séparation définitive d'avec Dieu, du moment que, au lieu de nous en éloigner, nous nous en sommes imprégnés. La Vie, qui est eau vive en mouvement et rafraîchissante, devient stagnant de feu. L'accès à l'eau rafraîchissante de l'Esprit est coupé.




Si vous parcourez internet à la recherche d'études sur le livre de l'Apocalypse, vous découvrirez combien les esprits sont dans la confusion, combien l'esprit de ce siècle a embrumé l'entendement des hommes qui prétendent pourtant éclairer leurs semblables. Si après la lecture d'une de ces études vous êtes troublé(e) et perdez contact avec la réalité, cette étude n'est pas sain(t)e. Une étude inspirée du Saint-Esprit doit libérer notre esprit, et renforcer le fait que nous sommes en Christ. Christ doit en priorité être en nous, et non pas un personnage indistinct que l'on croit discerner ici ou là dans le livre de l'Apocalypse. L'étude saine de ce livre a pour conséquence une liberté indescriptible, celle des enfants du Père. Jésus est venu apporter la vérité, qui libère, et non pas le trouble des esprits!

Interpréter correctement un texte biblique

  1. Interpréter le verset dans son contexte

  2. Se demander : "de qui, à qui le verset parle-t-il ?" p.ex., faire attention de pas prendre les avertissements adressés aux chrétiens comme étant destinés aux nations : nous ne sommes pas sur le même terrain (eux ne savent pas, nous n'avons pas à les juger)

  3. Bien comprendre l'esprit d'un verset : qu'y figure une banque ou un soldat, ne justifie pas le prêt à intérêt ou la guerre

  4. Où se trouve le référentiel : la scène est-elle décrite vue du ciel (Dieu) ou de la terre (hommes) ? ceci est très important pour une bonne approche du livre de l'Apocalypse

  5. Le passage s'applique-t-il à notre monde intérieur, extérieur, les deux ? en fait, beaucoup de termes (souverain, plaie, montagne, etc.) peuvent être pris aux trois niveaux : littéral, psychique, spirituel - mais le niveau le plus éclairant sera toujours le spirituel, à partir duquel découlera le sens des deux autres

  6. Interpréter les symboles de manière christocentrique : nous avons affaire à la révélation du Christ

  7. Interpréter la Bible par la Bible - expliquer l'AT par le NT, et éclairer le NT avec l'AT : c'est le même Esprit qui a inspiré chaque verset de la Bible

AUTORITÉ ET PUISSANCE DE LA BIBLE

Nous affirmons l'inspiration divine, la vérité et l'autorité de l'Écriture, l'Ancien et le Nouveau Testament, dans sa totalité. Il n'y a point d'erreur dans tout ce qu'elle affirme. Elle est la seule Parole écrite de Dieu et l'unique règle infaillible de foi et de vie. Nous affirmons aussi que cette Parole est puissante pour accomplir le dessein de salut de Dieu. Le message de la Bible s'adresse à l'humanité entière car la révélation de Dieu dans le Christ, telle que nous la trouvons dans l'Écriture, ne saurait changer. Par elle, le Saint-Esprit continue à nous parler aujourd'hui; dans chaque culture il illumine l'intelligence du peuple de Dieu afin qu'il perçoive personnellement et de façon nouvelle la vérité divine et il révèle ainsi à l'Église entière la sagesse infiniment variée de Dieu. (extrait de la déclaration de Lausanne)
Livre de l'apocalypse La Révélation continue Méfiez-vous des imitations!

Le site qui vous dit la vérité sur l'Apocalypse (cliquer sur les images)

Toute reproduction de ces textes, en totalité ou en partie, est interdite sous peine de bénédictions éternelles :-)

Le contenu des textes appartenant à des sites non gérés par bibletude n'engage que leurs auteurs respectifs, devant Dieu et devant les hommes, et n'engage en rien bibletude
L'Apocalypse est l'Évangile de Jésus-Christ ressuscité (Bossuet)

Le plus grand poème spirituel de la littérature mondiale (H. Mühlestein)

Tout éloge lui est inférieur (Jérôme)