Rechercher dans ce blog

Vous êtes sur apocalypse.bibletude.org. Les points d'entrée de chapitres se trouvent dans la colonne de gauche et dans les onglets ci-dessus (plus complets). L'ensemble de ces points d'entrée se trouve dans la page Contenu du site.
Le livre de l'Apocalypse est intemporel: il s'adresse à chacun, dans sa situation présente, et exhorte chaque lecteur à choisir le chemin qui mène à la Nouvelle Jérusalem. Les symboles du livre de l'Apocalypse représentent avant tout des états intérieurs de l'âme humaine, états qui, de par le comportement humain, déteignent sur la société et, au bout du compte, font l'Histoire.

3:14-22 : L'Église qui est dans Laodicée

3:14 Et à l'ange de l'Église qui est dans Laodicée, écris : voici ce que dit l'Amen, le témoin, le "de foi" et véridique, le Principe de la création de Dieu.

L'ange est un esprit, qui sert ceux qui vont hériter du salut (Héb. 1:14), en l'occurrence ceux en qui l'Esprit agit à Laodicée.

Laodicée signifie justice qui sort du peuple, nature religieuse qui établit des règles contre l'Esprit : moi je suis la norme. Justice collective issue de la psychologie des foules.
Le propre juste est celui qui se fait sa justice, comme Adam et Eve lorsqu'ils ont décidé de ce qui est bien et de ce qui est mal.

L'Amen : Il dit, et cela EST.

Le témoin : Il dit ce qui EST.

Le "de foi" : Il vit ce qui EST.

La foi est la relation vivante avec un Dieu vivant. La foi est du niveau de l'être et non du paraître, et produit le faire (voir "oeuvres" au v. suivant).

Le véridique : Il EST.

Principe de la création : le commencement de toute Vie dans un être humain.
Jean 1:1 : Dans le Principe était le Logos.
Genèse 1:1 : Dans le principe, Élohim créa le Ciel et la Terre (notre Ciel et notre Terre intérieurs).
Genèse 1:3 : Et Élohim parla : Que la Lumière soit! Et la Lumière fut (lumière de la Révélation/Apocalypse).


3:15 J'ai vu tes oeuvres : tu n'es ni froid ni bouillant. Tu aurais avantage à être froid ou bouillant! 3:16 Ainsi, puisque tu es tiède, et ni bouillant ni froid, je suis sur le point de te vomir de ma bouche.

Oeuvres : les oeuvres sont le fruit de la foi (voir v. précédent).
Oeuvres tièdes issues d'une foi tiède : religiosité.

Bouillant : parce qu'Il nous a été beaucoup pardonné, l'amour de Christ nous presse.

Tiède : impur (mélange - acceptation de tous les courants - conformisme).
La femme de Lot avait son coeur à Sodome.
Les Israélites au désert avaient le coeur en Égypte.

Demi-justices, demi-obéissances, demi-vérités.

Vomir : Ses paroles de Sa bouche étant la Vérité, il va vomir en-dehors de la Vérité ceux qui la mélangent au mensonge.


3:17 Parce que tu dis : je suis Riche et me suis enrichi et je n'ai besoin de rien, et que tu n'as pas vu que c'est toi qui es le malheureux, et digne de pitié, et mendiant, et aveugle, et nu, 3:18 je forme avec toi la volonté d'acheter de chez moi de l'or ayant été purifié, sortant du feu, pour être riche, et des vêtements de lumière pour t'envelopper et que ne soit pas manifestée la honte de ta nudité, et un collyre pour t'oindre les yeux afin que tu voies.

Je suis Riche : on s'identifie à ce qu'on semble être aux yeux des hommes (riche en volonté, imagination, culture, religion, etc.), on se croit "arrivé", on n'a pas d'identité personnelle.

Sur la richesse en argent, cf. Habacuc 2:8ss.

Malheureux : Heureux les mendiants d'esprit (Mat 5:3) - ceux qui savent qu'ils ont beaucoup à acquérir des trésors spirituels à leur disposition par la Croix et la Résurrection. Tu es malheureux car tu ne demandes rien, ne t'appropries rien de ce qui est à toi, te croyant riche dans l'état où tu es.

Digne de pitié, car sans espérance - puisque te croyant arrivé.

Mendiant : comme tous, tu es mendiant d'esprit (Mat 5:3), mais comme tu te crois riche, tu es aveugle à cette réalité, nu en esprit - car tes péchés ne sont pas couverts et leur fumée te cache ta réalité. L'Ecclésiaste était mendiant d'esprit : il répète "tout est nuée/souffle (réalité entre terre et ciel) et quête de l'Esprit".

Je forme avec toi la volonté : je te fais prendre conscience et vouloir. La conscience est la porte de l'Esprit, là où se forme la volonté.

Acheter : pas de sacrifice qui ne nous coûte rien en souffrance - mais la souffrance mène à l'obéissance. Cette souffrance est celle de l'esprit du vieil homme qui doit laisser la place à l'Esprit du Christ, Nouvel Homme (Ce n'est plus moi qui vis...).

De l'or : valeur suprême, valeur du Roi (amour, justice, miséricorde, pardon).

Purifié, sortant du feu (litt.: hors du feu) : le feu de l'Esprit nous purifie via les circonstances de la vie, la prière, la méditation de la Bible. L'important n'est pas ce qui m'arrive, mais comment j'y réagis, ce que j'en fais : pierre de touche de notre foi.

Vêtements de lumière : habits des Noces de l'Agneau, lavés dans Son Sang.

Nudité : non couvert par le sacrifice :
  • sacrifie d'un animal dans l'alliance avec la terre (Gen. 9:13) - avec notre âme
  • sacrifice de Christ dans l'alliance éternelle (Héb. 13:20) - avec notre esprit
Un collyre pour t'oindre les yeux afin que tu voies : il est temps pour toi de voir les choses de manière spirituelle.


3:19 Moi, tous ceux que j'aime, je les convaincs et les éduque; sois donc zélé et métamorphose ta pensée. 3:20 Voici, je me tiens à la porte et je frappe. Si quelqu'un entend ma voix et ouvre la porte, j'entrerai auprès de lui; et je souperai à côté de lui et lui à côté de moi. 

Ceux que j'aime : phileô, affection.

Je les convaincs : il ne s'agit pas de croire aveuglément, mais d'être convaincu - c'est quelque chose de vivant.

Je les éduque : les circonstances de la vie sont de Dieu.

Notre réponse : le zèle.

Métamorphose ta pensée : accueille cela, qui germera en Vie Nouvelle. L'Église est formée d'additions successives d'individus, un à un.

Je me tiens à la porte : à la limite entre les vivants et les morts. La clé est celle de David (v.7).

Je frappe : choc, ébranlement de nos anciennes valeurs.

Ma voix : on l'entend dans les rêves, la douleur (Job 33:14ss), ou au propitiatoire (= Cène), comme avec Moïse, afin de préserver de la mort spirituelle du jugement.

Auprès de lui : dans notre monde intérieur.

Souper : repas des Noces de l'Agneau, quand la vie terrestre s'achève, préfiguré par la Cène.

Nous passons de la tiédeur à la Cène, par la Nouvelle Création.


3:21 Le vainquant, je lui donnerai de s'asseoir à côté de moi en mon trône, tout comme moi j'ai vaincu et me suis assis à côté de mon Père en son trône. 3:22 Qui a oreille entende ce que l'Esprit dit aux Églises!

Vainquant : et non pas vainqueur - le vainqueur a vaincu, le vainquant vainc à chaque instant.

S'asseoir à côté de moi : repos éternel (7ème jour de la Genèse).

Trône : Il juge, littéralement Il trie pour jeter au feu ce qui doit être purifié ou détruit.

Oreille... Esprit : entendement spirituel.
       
Si vous parcourez internet à la recherche d'études sur le livre de l'Apocalypse, vous découvrirez combien les esprits sont dans la confusion, combien l'esprit de ce siècle a embrumé l'entendement des hommes qui prétendent pourtant éclairer leurs semblables. Si après la lecture d'une de ces études vous êtes troublé(e) et perdez contact avec la réalité, cette étude n'est pas sain(t)e. Une étude inspirée du Saint-Esprit doit libérer notre esprit, et renforcer le fait que nous sommes en Christ. Christ doit en priorité être en nous, et non pas un personnage indistinct que l'on croit discerner ici ou là dans le livre de l'Apocalypse. L'étude saine de ce livre a pour conséquence une liberté indescriptible, celle des enfants du Père. Jésus est venu apporter la vérité, qui libère, et non pas le trouble des esprits!

Interpréter correctement un texte biblique

  1. Interpréter le verset dans son contexte

  2. Se demander : "de qui, à qui le verset parle-t-il ?" p.ex., faire attention de pas prendre les avertissements adressés aux chrétiens comme étant destinés aux nations : nous ne sommes pas sur le même terrain (eux ne savent pas, nous n'avons pas à les juger)

  3. Bien comprendre l'esprit d'un verset : qu'y figure une banque ou un soldat, ne justifie pas le prêt à intérêt ou la guerre

  4. Où se trouve le référentiel : la scène est-elle décrite vue du ciel (Dieu) ou de la terre (hommes) ? ceci est très important pour une bonne approche du livre de l'Apocalypse

  5. Le passage s'applique-t-il à notre monde intérieur, extérieur, les deux ? en fait, beaucoup de termes (souverain, plaie, montagne, etc.) peuvent être pris aux trois niveaux : littéral, psychique, spirituel - mais le niveau le plus éclairant sera toujours le spirituel, à partir duquel découlera le sens des deux autres

  6. Interpréter les symboles de manière christocentrique : nous avons affaire à la révélation du Christ

  7. Interpréter la Bible par la Bible - expliquer l'AT par le NT, et éclairer le NT avec l'AT : c'est le même Esprit qui a inspiré chaque verset de la Bible

AUTORITÉ ET PUISSANCE DE LA BIBLE

Nous affirmons l'inspiration divine, la vérité et l'autorité de l'Écriture, l'Ancien et le Nouveau Testament, dans sa totalité. Il n'y a point d'erreur dans tout ce qu'elle affirme. Elle est la seule Parole écrite de Dieu et l'unique règle infaillible de foi et de vie. Nous affirmons aussi que cette Parole est puissante pour accomplir le dessein de salut de Dieu. Le message de la Bible s'adresse à l'humanité entière car la révélation de Dieu dans le Christ, telle que nous la trouvons dans l'Écriture, ne saurait changer. Par elle, le Saint-Esprit continue à nous parler aujourd'hui; dans chaque culture il illumine l'intelligence du peuple de Dieu afin qu'il perçoive personnellement et de façon nouvelle la vérité divine et il révèle ainsi à l'Église entière la sagesse infiniment variée de Dieu. (extrait de la déclaration de Lausanne)
Livre de l'apocalypse La Révélation continue Méfiez-vous des imitations!

Le site qui vous dit la vérité sur l'Apocalypse (cliquer sur les images)

Toute reproduction de ces textes, en totalité ou en partie, est interdite sous peine de bénédictions éternelles :-)

Le contenu des textes appartenant à des sites non gérés par bibletude n'engage que leurs auteurs respectifs, devant Dieu et devant les hommes, et n'engage en rien bibletude
L'Apocalypse est l'Évangile de Jésus-Christ ressuscité (Bossuet)

Le plus grand poème spirituel de la littérature mondiale (H. Mühlestein)

Tout éloge lui est inférieur (Jérôme)