Rechercher dans ce blog

Vous êtes sur apocalypse.bibletude.org. Les points d'entrée de chapitres se trouvent dans la colonne de gauche et dans les onglets ci-dessus (plus complets). L'ensemble de ces points d'entrée se trouve dans la page Contenu du site.
Le livre de l'Apocalypse est intemporel: il s'adresse à chacun, dans sa situation présente, et exhorte chaque lecteur à choisir le chemin qui mène à la Nouvelle Jérusalem. Les symboles du livre de l'Apocalypse représentent avant tout des états intérieurs de l'âme humaine, états qui, de par le comportement humain, déteignent sur la société et, au bout du compte, font l'Histoire.

16:12-16 : Coupe SIX

16:12 Et le sixième versa sa coupe sur le fleuve, le grand Euphrate, et son eau fut desséchée pour que fut prêt le chemin des rois du soleil levant.

Euphrate de notre péché, fleuve des courants de pensées humaines, asséché lorsque la lumière de Christ luit. Mais ici, comme les hommes refusent le salut, un pseudo-chemin, une pseudo-spiritualité de pseudo-rois remplacent la lumière de Christ, Roi légitime.

Soleil levant : le soleil de Justice se lève à l'est, où se trouve la cuve d'airain, qui représente la Croix, notre Justice. Mais ici, nous avons une pseudo-spiritualité, des pseudo-prophètes qui se font passer pour des agents de Dieu, mais qui en fait éblouissent le monde avec leurs pseudo-miracles, pseudo-prophéties et pseudo-enseignements.

Comment discerner les pseudo des authentiques ?
  • leurs pensées, paroles et actions doivent être conformes aux paroles de la Bible
  • la paix du St-Esprit dans notre coeur est un 2ème critère
  • les circonstances doivent confirmer leus affirmations et prophéties



16:13 Et je vis [sortir] hors de la bouche du dragon, et hors de la bouche de la bête et hors de la bouche du pseudo prophète, trois esprits impurs, semblables à des grenouilles. 16:14 Ce sont en effet des esprits de démons qui font des signes et s'en vont vers les rois de la maisonnée entière, en vue de les rassembler pour la guerre du Jour, du grand [Jour] de Dieu, le Tout-Puissant.

Je vis : je pris conscience de l'imitation diabolique du Dieu UN manifesté sous trois formes : le dragon et les deux bêtes essaient de se faire passer pour des dieux, pour séduire, si possible, même les élus de Dieu. Qui a oreille...

Le dragon (Satan) divise (diabolos), et crée des guerres (qui finalement ne servent à rien, puisqu'il y a toujours réconciliation).

La première bête règne : prince de ce monde.

Le pseudo-prophète (deuxième bête) parle comme le dragon, et non pas comme Christ : il substitue le mensonge à l'ignorance, annonce des faussetés - choses mensongères, illusoires et vaines - il met le système religieux à la place de la foi/relation : trône du mensonge.

Vérité versus pseudo L'enseignement intelligent qui libère est celui qui ouvre le ciel, fait comprendre que le monde physique est sous-tendu par le monde spirituel, que le Règne de Dieu est dans notre coeur, qu'allier religion et politique c'est faire partie du système des deux bêtes du livre de l'Apocalypse, que les systèmes religieux sont fondamentalement injustes, accusateurs, calomniateurs, manipulateurs, désinformateurs, contrefacteurs, dissimulateurs, menteurs, diviseurs et séducteurs...

Impur : pur signifie "sans mélange", donc impur = mélangé. Par exemple, le mélange de chaud et froid donne du tiède : être tiède, c'est avoir deux attitudes, deux paroles, comme la langue du serpent se compose de deux parties.

La Bible ne fait que rejoindre notre expérience : en se connaissant (= en re-naissant), on apprend à saisir ce qui nous anime, donc ce qui anime les autres, où ils vont. Il est donc sage de savoir reconnaître la bête en nous. Lorsque nous voyons notre péché, une séparation s'opère : nous nous savons pardonnés. La nature de l'esprit qui nous anime et sa qualité déterminent dans quel camp nous sommes : nous évitons d'entrer dans le périmètre de la chaîne qui tient Satan enchaîné - évitons d'aller dans nos régions obscures, car c'est là le rôle de l'Esprit de Dieu. Ces esprits vont vers les 'leaders' religieux pour rassembler beaucoup de monde (or, ce qui compte, ce n'est pas la quantité, mais la qualité) : dans le fond, tous les systèmes religieux sont les mêmes, ce sont des séducteurs d'âmes, des voleurs de vie, qui s'allient au politique pour gouverner le monde dont Satan est le prince.

Maisonnée : famille, chaleur humaine, de la chair - structures sorties de l'âme des hommes.

Rassembler : litt. "synagoguer" - ici la synagogue (vieil homme) rassemble (préfixe grec syn-), alors que l'Église (nouvel homme) sort (préfixe grec ek-) car elle est appelée hors (ek-klèsia) du monde.

Lors du grand jour, il y a tri définitif : les sauvés sont révélés comme Fils de Dieu, les pseudo sont révélés comme fils du dragon - ce rassemblement est donc voulu de Dieu, qui laisse faire Satan, de même qu'Il l'a laissé éprouver Adam et Ève, Job, et Jésus.


16:15 Voici que je viens comme un voleur! Heureux celui qui veille et garde ses vêtements, afin qu'il ne marche pas nu et qu'ils ne voient pas sa honte!

Le voleur vient dans les ténèbres, et est favorisé par l'ivresse du propriétaire. Christ vient dans les ténèbres apporter la lumière sur l'état des hommes, et le tri se fait de lui-même : les pseudo sont démasqués, et les fils de Dieu participent à Sa gloire.

Nu : pas revêtu de Christ.


16:16 Et il les rassembla dans le lieu appelé en hébreu Harmaguedôn.

Beaucoup pensent et agissent comme s'ils avaient encore une chance de salut après la mort physique, se préparant pour un combat qui n'a jamais lieu : la bataille a eu lieu à Gethsémané et a été gagnée au Calvaire.

Ne faisons pas comme Josias, qui s'en alla combattre Pharaon à Meguiddo de sa propre volonté et avec ses propres forces : il fut vaincu et mourut.

Le temps de la grâce s'achève avec la mort physique : Harmaguedôn n'a pas lieu (voir le chapitre 20).

Ceux qui se sont mis au bénéfice de la Croix ont gagné la bataille avec Christ (qui a bu la coupe de la fureur de Dieu), alors que ceux qui comptent sur eux-mêmes ou sur autre chose que la réalité de Dieu ne se mettent pas au bénéfice de la Croix, et comme ils n'ont pas de nouvelle chance, ils boivent eux-mêmes la coupe...
         
Si vous parcourez internet à la recherche d'études sur le livre de l'Apocalypse, vous découvrirez combien les esprits sont dans la confusion, combien l'esprit de ce siècle a embrumé l'entendement des hommes qui prétendent pourtant éclairer leurs semblables. Si après la lecture d'une de ces études vous êtes troublé(e) et perdez contact avec la réalité, cette étude n'est pas sain(t)e. Une étude inspirée du Saint-Esprit doit libérer notre esprit, et renforcer le fait que nous sommes en Christ. Christ doit en priorité être en nous, et non pas un personnage indistinct que l'on croit discerner ici ou là dans le livre de l'Apocalypse. L'étude saine de ce livre a pour conséquence une liberté indescriptible, celle des enfants du Père. Jésus est venu apporter la vérité, qui libère, et non pas le trouble des esprits!

Interpréter correctement un texte biblique

  1. Interpréter le verset dans son contexte

  2. Se demander : "de qui, à qui le verset parle-t-il ?" p.ex., faire attention de pas prendre les avertissements adressés aux chrétiens comme étant destinés aux nations : nous ne sommes pas sur le même terrain (eux ne savent pas, nous n'avons pas à les juger)

  3. Bien comprendre l'esprit d'un verset : qu'y figure une banque ou un soldat, ne justifie pas le prêt à intérêt ou la guerre

  4. Où se trouve le référentiel : la scène est-elle décrite vue du ciel (Dieu) ou de la terre (hommes) ? ceci est très important pour une bonne approche du livre de l'Apocalypse

  5. Le passage s'applique-t-il à notre monde intérieur, extérieur, les deux ? en fait, beaucoup de termes (souverain, plaie, montagne, etc.) peuvent être pris aux trois niveaux : littéral, psychique, spirituel - mais le niveau le plus éclairant sera toujours le spirituel, à partir duquel découlera le sens des deux autres

  6. Interpréter les symboles de manière christocentrique : nous avons affaire à la révélation du Christ

  7. Interpréter la Bible par la Bible - expliquer l'AT par le NT, et éclairer le NT avec l'AT : c'est le même Esprit qui a inspiré chaque verset de la Bible

AUTORITÉ ET PUISSANCE DE LA BIBLE

Nous affirmons l'inspiration divine, la vérité et l'autorité de l'Écriture, l'Ancien et le Nouveau Testament, dans sa totalité. Il n'y a point d'erreur dans tout ce qu'elle affirme. Elle est la seule Parole écrite de Dieu et l'unique règle infaillible de foi et de vie. Nous affirmons aussi que cette Parole est puissante pour accomplir le dessein de salut de Dieu. Le message de la Bible s'adresse à l'humanité entière car la révélation de Dieu dans le Christ, telle que nous la trouvons dans l'Écriture, ne saurait changer. Par elle, le Saint-Esprit continue à nous parler aujourd'hui; dans chaque culture il illumine l'intelligence du peuple de Dieu afin qu'il perçoive personnellement et de façon nouvelle la vérité divine et il révèle ainsi à l'Église entière la sagesse infiniment variée de Dieu. (extrait de la déclaration de Lausanne)
Livre de l'apocalypse La Révélation continue Méfiez-vous des imitations!

Le site qui vous dit la vérité sur l'Apocalypse (cliquer sur les images)

Toute reproduction de ces textes, en totalité ou en partie, est interdite sous peine de bénédictions éternelles :-)

Le contenu des textes appartenant à des sites non gérés par bibletude n'engage que leurs auteurs respectifs, devant Dieu et devant les hommes, et n'engage en rien bibletude
L'Apocalypse est l'Évangile de Jésus-Christ ressuscité (Bossuet)

Le plus grand poème spirituel de la littérature mondiale (H. Mühlestein)

Tout éloge lui est inférieur (Jérôme)