Rechercher dans ce blog

Vous êtes sur apocalypse.bibletude.org. Les points d'entrée de chapitres se trouvent dans la colonne de gauche et dans les onglets ci-dessus (plus complets). L'ensemble de ces points d'entrée se trouve dans la page Contenu du site.
Le livre de l'Apocalypse est intemporel: il s'adresse à chacun, dans sa situation présente, et exhorte chaque lecteur à choisir le chemin qui mène à la Nouvelle Jérusalem. Les symboles du livre de l'Apocalypse représentent avant tout des états intérieurs de l'âme humaine, états qui, de par le comportement humain, déteignent sur la société et, au bout du compte, font l'Histoire.

19:1-10 : Les noces

Nous avons 3 ennemis :
  • nous-mêmes, notre chair aux 3 niveaux (l'âme et l'esprit peuvent en effet aussi marcher selon la chair, à savoir suivre les voies du vieil homme)
  • le monde (ce qui alimente la convoitise de la chair)
  • le diviseur/diabolos (ce/celui qui nous sépare de la relation avec Dieu en exploitant nos faiblesses)
La religion est sans remède contre ces 3 ennemis : seul Christ les a vaincus, et nous en serons aussi vainqueurs si nous laissons Christ vivre en nous. Faisons-le sans tarder tant que nous sommes sur terre : dans ce chapitre nous sommes au ciel, et il est déjà trop tard pour ceux qui ont fait le mauvais choix.

  La manipulation   Il est vital de comprendre que malgré notre bonne volonté, sans l'Esprit puissant de Christ en nous, nous sommes manipulés par le diviseur, le monde, et plus subtilement par nous-mêmes.

Cette dernière manipulation se manifeste la plupart du temps sous la forme du déni : nous refusons de voir la réalité, et enrobons notre vision de cette dernière par toutes sortes de biais qui nous rassurent et nous font vivre dans une bulle de réalité déformée et voilée.


19:1 A côté de ces choses, j'entendis comme une voix grande de foule multiple, dans le ciel, disant : alléluia! Le salut, et la gloire et le pouvoir de notre Dieu 19:2 car véridiques et justes, ses jugements! Car il a jugé la grande prostituée qui a perdu la terre par sa prostitution, et il a tiré justice du sang de ses esclaves [en les tirant] hors de sa main. 19:3 Et une seconde fois ils ont dit : alléluia! Et sa fumée monte pour les éternités d'éternités! 19:4 Et les vingt-quatre anciens et les quatre vivants tombèrent et se prosternèrent à Dieu, l'assis sur le trône, en disant : amen! alléluia! 19:5 Et d'auprès du trône sortit une voix disant : louez notre Dieu, vous tous ses esclaves, vous qui le craignez, les petits et les grands.
 
A côté de ces choses : comme constaté tout au long de cette étude, nous n'avons pas affaire dans le livre de l'Apocalypse à une succession d'événements, mais à une superposition de révélations qui se complètent l'une l'autre.

J'entendis : je compris, après avoir ouvert mes oreilles spirituelles et vu avec l'oeil de Dieu.

Une vois grande de foule multiple : c'est parce que la foule est multiple que la Bible, et le livre de l'Apocalypse, répètent les mêmes choses sous des angles différents, comme les différentes couleurs de l'arc-en-ciel qui composent la lumière blanche, ou les différentes pierres du pectoral du sacrificateur.

Dans le ciel : ce sont sur terre les personnes en relation avec Dieu (donc déjà - virtuellement - au ciel), car au bénéfice de la Croix, en même temps que les mêmes personnes réunies au ciel après leur mort physique (il n'y a en effet pas de temps pour Dieu/Éternel : Il nous voit tous en même temps arrivant au ciel - ce que Paul a vu lorsqu'il fut ravi au 3ème ciel, et qu'il a appelé "l'enlèvement").

Choisirons-nous le ciel, Christ en nous, avant qu'il soit trop tard ?

Le salut : si tu meurs à ton petit monde pour le monde céleste, tu vivras en plénitude (Jean 11:25) - et ceci d'autant plus lorsque tu quitteras ce corps à ta mort physique - car ta nourriture aura été et sera encore Son corps (amour) et Son sang (justice) - la vie éternelle / en plénitude, est en effet le prolongement de la Cène.

Quand tu en es là, tu comprends ce qui est dit (j'entendis).

La gloire : la manifestation du pouvoir de Vie de Dieu face à la mort.

Le pouvoir de notre Dieu : le pouvoir de Son amour, Sa faculté de venir à notre secours, Sa capacité à nous comprendre.

Véridiques : conformes à la réalité que nous sommes - réalité ancienne (nous étions dans la main / sous le pouvoir de séduction de la prostituée) et réalité nouvelle (nous sommes tirés hors de cette main par Dieu).

Justes : de justice, conformes aux normes de Dieu, Chemin qui mène à la Vie - il a fait justice (justification) en nous tirant hors de la main / du pouvoir de séduction de la prostituée qui suit le chemin menant à la mort.

Nous avons le choix entre ces deux chemins de vie ou de mort (Deut. 30:19), et Dieu jugera (triera) en fonction de ce choix.

Elle a perdu la terre : elle a laissé se gâter, pourrir, notre terre intérieure.

Il y a plusieurs demeures dans la maison du Père (Jean 14:2), son temple, que nous sommes (I Cor. 3:16) : ouvrons grandes les portes de ces demeures, afin de laisser le souffle/Esprit y entrer pour les aérer, ainsi que la lumière qui mettra en évidence toute la poussière accumulée par la chair (chair qui est poussière et retourne en poussière).

Ainsi, la place que nous y prépare Christ (Jean 14:2) pour y régner avec Lui ne sera pas entourée de demeures de démons (Ap. 18:2), mais de demeures emplies de l'Esprit de Dieu.

Il a tiré justice du sang de ses esclaves [en les tirant] hors de sa main : la Croix nous libère - c'est la Vérité/réalité de ce sacrifice qui rend libre (Jean 8:32).

Ils tombèrent : en tombant devant Dieu, on manifeste qu'on n'est pas grand chose, et que nous acceptons que Sa volonté soit adoptée par la nôtre.

Les petits et les grands : devant Lui nous sommes tous égaux (ni juif ni grec, ni homme ni femme, ni esclave ni libre).


19:6 Et j'entendis comme une voix de foule multiple, et comme une voix de multiples eaux, et comme une voix de forts tonnerres, disant : alléluia! Car il a régné, le Seigneur notre Dieu, le Tout-Puissant. 19:7 Réjouissons-nous, et exultons, et donnons-lui la gloire; car est venue la noce de l'Agneau et sa femme s'est apprêtée, 19:8 et il lui a été donné, afin de s'envelopper d'un lin fin, lumineux, pur - et ce lin fin, ce sont les actes de justice des saints. 19:9 Et il me dit : écris : heureux ceux ayant été appelés au repas de noce de l'Agneau! Et il me dit : ce sont les paroles véridiques de Dieu. 19:10 Et je tombai à ses pieds pour me prosterner devant lui. Et il me dit : vois de ne pas [le faire]! Je suis un co-esclave avec toi et tes frères qui ont le témoignage de Jésus; à Dieu prosterne-toi. Car le témoignage de Jésus, c'est l'esprit de la prophétie.
 
Il a régné : à travers nous, car Il nous a faits Royaume (1:6).

Sa femme : l'âme humaine (l'Ève du livre de la Genèse).

Et il me dit (2 fois) : le verbe est au présent.

Repas : c'est un repas spirituel - qui a oreille...

         
Si vous parcourez internet à la recherche d'études sur le livre de l'Apocalypse, vous découvrirez combien les esprits sont dans la confusion, combien l'esprit de ce siècle a embrumé l'entendement des hommes qui prétendent pourtant éclairer leurs semblables. Si après la lecture d'une de ces études vous êtes troublé(e) et perdez contact avec la réalité, cette étude n'est pas sain(t)e. Une étude inspirée du Saint-Esprit doit libérer notre esprit, et renforcer le fait que nous sommes en Christ. Christ doit en priorité être en nous, et non pas un personnage indistinct que l'on croit discerner ici ou là dans le livre de l'Apocalypse. L'étude saine de ce livre a pour conséquence une liberté indescriptible, celle des enfants du Père. Jésus est venu apporter la vérité, qui libère, et non pas le trouble des esprits!

Interpréter correctement un texte biblique

  1. Interpréter le verset dans son contexte

  2. Se demander : "de qui, à qui le verset parle-t-il ?" p.ex., faire attention de pas prendre les avertissements adressés aux chrétiens comme étant destinés aux nations : nous ne sommes pas sur le même terrain (eux ne savent pas, nous n'avons pas à les juger)

  3. Bien comprendre l'esprit d'un verset : qu'y figure une banque ou un soldat, ne justifie pas le prêt à intérêt ou la guerre

  4. Où se trouve le référentiel : la scène est-elle décrite vue du ciel (Dieu) ou de la terre (hommes) ? ceci est très important pour une bonne approche du livre de l'Apocalypse

  5. Le passage s'applique-t-il à notre monde intérieur, extérieur, les deux ? en fait, beaucoup de termes (souverain, plaie, montagne, etc.) peuvent être pris aux trois niveaux : littéral, psychique, spirituel - mais le niveau le plus éclairant sera toujours le spirituel, à partir duquel découlera le sens des deux autres

  6. Interpréter les symboles de manière christocentrique : nous avons affaire à la révélation du Christ

  7. Interpréter la Bible par la Bible - expliquer l'AT par le NT, et éclairer le NT avec l'AT : c'est le même Esprit qui a inspiré chaque verset de la Bible

AUTORITÉ ET PUISSANCE DE LA BIBLE

Nous affirmons l'inspiration divine, la vérité et l'autorité de l'Écriture, l'Ancien et le Nouveau Testament, dans sa totalité. Il n'y a point d'erreur dans tout ce qu'elle affirme. Elle est la seule Parole écrite de Dieu et l'unique règle infaillible de foi et de vie. Nous affirmons aussi que cette Parole est puissante pour accomplir le dessein de salut de Dieu. Le message de la Bible s'adresse à l'humanité entière car la révélation de Dieu dans le Christ, telle que nous la trouvons dans l'Écriture, ne saurait changer. Par elle, le Saint-Esprit continue à nous parler aujourd'hui; dans chaque culture il illumine l'intelligence du peuple de Dieu afin qu'il perçoive personnellement et de façon nouvelle la vérité divine et il révèle ainsi à l'Église entière la sagesse infiniment variée de Dieu. (extrait de la déclaration de Lausanne)
Livre de l'apocalypse La Révélation continue Méfiez-vous des imitations!

Le site qui vous dit la vérité sur l'Apocalypse (cliquer sur les images)

Toute reproduction de ces textes, en totalité ou en partie, est interdite sous peine de bénédictions éternelles :-)

Le contenu des textes appartenant à des sites non gérés par bibletude n'engage que leurs auteurs respectifs, devant Dieu et devant les hommes, et n'engage en rien bibletude
L'Apocalypse est l'Évangile de Jésus-Christ ressuscité (Bossuet)

Le plus grand poème spirituel de la littérature mondiale (H. Mühlestein)

Tout éloge lui est inférieur (Jérôme)