Rechercher dans ce blog

Vous êtes sur apocalypse.bibletude.org. Les points d'entrée de chapitres se trouvent dans la colonne de gauche et dans les onglets ci-dessus (plus complets). L'ensemble de ces points d'entrée se trouve dans la page Contenu du site.
Le livre de l'Apocalypse est intemporel: il s'adresse à chacun, dans sa situation présente, et exhorte chaque lecteur à choisir le chemin qui mène à la Nouvelle Jérusalem. Les symboles du livre de l'Apocalypse représentent avant tout des états intérieurs de l'âme humaine, états qui, de par le comportement humain, déteignent sur la société et, au bout du compte, font l'Histoire.

2:12-17 : L'Église qui est dans Pergame

2:12 Et à l'ange de l'Église qui est dans Pergame, écris : voici ce que dit Celui qui a l'épée acérée à deux bouches.

L'ange est un esprit, qui sert ceux qui vont hériter du salut (Héb. 1:14), en l'occurrence ceux en qui l'Esprit agit à Pergame.

L'épée acérée (Verbe de Dieu, Esprit) tranche de quel côté on est : Moab (voir plus loin) ou Jérusalem ?

A deux bouches : d'un côté, elle dit tu es cet homme-là (fornicateur) 2 Samuel 12:7, et de l'autre tout est accompli! Jean 19:30 : elle proclame la Mort et la Vie.


2:13 J'ai vu où tu maisonnes, là où est le trône de Satan. Et tu restes attaché à mon Nom, et tu n'as pas renié ma foi, et [même] aux jours d'Antipas, mon témoin, mon "de foi", qui fut tué chez vous, où le Satan maisonne.

Maisonner : être piégé dans un système cloisonné fait par des hommes.
Au contraire, vivre par l'Esprit, c'est tabernacler - dresser sa tente - sur le chemin de la Terre promise.

Trône de Satan : là où domine l'esprit des foules enfermées dans un système (Nicolaïtes du v.15, voir Éphèse). Qu'il soit religieux ou politique, tout système repose sur l'esprit des foules.

Foi, "de foi" : notre foi, c'est de croire ce que Lui croit - que ce qu'Il a fait pour nous nous sauve.
En 1:5, c'est Lui qui est de foi.
En 14:12, il s'agit de garder la foi de Jésus (*).

Notre foi n'est pas une oeuvre qui sauve : Sa foi nous sauve, nous donne la vie.
Ayant la relation avec Dieu, on sait quoi dire et quoi faire, comme Jésus faisant ce qu'il voyait son Père faire.

(*) Autres passages ou il s'agit de la foi de Jésus :
  • Romains 3:22 & 26
  • Galates 2:16 (2x) & 20 + 3:22
  • Ephésiens 3:12
  • Philippiens 3:9
  • Jacques 2:1
  • Apocalypse 2:13 + 14:12
Il y a aussi la foi de Dieu en Marc 11:22

Tué chez vous : le système est construit sur le sang de ses victimes.

Où le Satan maisonne : c'est lui le père de cet esprit de cloisonnement.

Nous voyons qu'il est possible d'être dans la foi, tout en étant piégé dans un système religieux humain. Ainsi, la véritable Église n'est pas la dénomination x ou y, mais l'ensemble des êtres humains qui sont en relation (foi) avec Dieu, quelque soit le système religieux auquel ils appartiennent. C'est cette relation qui compte, pas l'étiquette : on peut être catholique et sauvé, et perdu tout en étant évangélique. Quand Dieu regarde Son Église, Son épouse, c'est cela qu'Il voit. Quant à nous, nous le voyons aux fruits produits.


2:14 Mais j'ai quelques petites choses contre toi, car tu as là des gens tenant fortement à l'enseignement de Balaam, qui enseignait à Balac à jeter un obstacle en face des fils d'Israël, à manger des [choses] immolées aux idoles et à forniquer.

Balaam : c'est le type du pseudo prophète, qui soutient les systèmes contre la vérité.
Il essaya de perdre Israël (Nombres 22-24) au profit des Moabites - Moab est le fils de Lot et de la fille aînée de celui-ci : symbole de ceux qui forniquent avec leurs propres oeuvres, qui sont leur propre mesure (humanisme) et comptent sur leurs capacités propres, dans les domaines artistique, juridique, sentimental, religieux, économique, politique, culturel, etc.

L'âme humaine prend des amants, épouse des idées séduisantes :
  1. Ezéchiel 23 : on regarde à l'apparence (habits), au grade (chefs, têtes couronnées du savoir, du sport, de l'industrie, etc.), à la jeunesse dynamique qui plaît, autant de tourbillons qui font tourner la tête.
  2. Osée 2 : on se prostitue pour avoir :
    1. du pain : nourriture intellectuelle, sciences, etc.
    2. de l'eau : rafraîchissement, divertissement
    3. de la laine : chaleur humaine
    4. du lin : prestige, considération
    5. de l'huile : l'argent (ou autre) est notre consolateur
    6. à boire : mais ni vin (joie), ni de sang qui lave
Il faut donc changer notre façon de voir les choses : la vraie force, la vraie grandeur, c'est de passer à côté de ces tentations. Les filles de Moab ont tenté et fait tomber les fils d'Israël : 24000 morts (12 tribus + 12 apôtres * 1000 [plénitude humaine]) = mort sur tous les plans.

Balaam représente la perfidie venant de l'intérieur : il voit qu'on ne peut vaincre la vérité en face, alors il séduit par des théories attirantes (le gros doit manger le petit, l'homme est la mesure de toute chose, Dieu a-t-il vraiment dit ?, etc.).

Obstacle - grec scandalon : trébuchet, piège, tentation à laquelle on succombe (l'intelligence et la beauté peuvent p.ex. être des pièges).

Idoles : images conçues dans l'esprit.
Manger des choses immolées aux idoles : se nourrir, passer (sacrifier) son temps pour l'image que l'on se fait des choses.

Forniquer : dès que je fais appel à un enseignement étranger, je fornique, car l'Église (ou l'âme) est une femme qui va se marier, et la vie une préparation au mariage, les noces de l'agneau étant le mariage.


2:15 Ainsi tu as, toi aussi, des gens tenant pareillement fortement à l'enseignement des Nicolaïtes. 2:16 Métamorphose donc ta pensée; sinon, je viens à toi promptement, et je leur ferai la guerre avec l'épée de ma bouche.

Les âmes formant l'Église cohabitent avec les séducteurs : système multitudiniste où les hommes se fabriquent leur système, le trouvent bon et se l'appliquent (Nicolaïtes, voir Éphèse).

Ils font une religion dans l'esprit du vieil homme.

Reviens à ce que Dieu te donne et abandonne tes idées personnelles, sinon je viendrai en vitesse (tu ne sais ni le jour, ni l'heure) : la vie passe vite !


2:17 Qui a oreille entende ce que l'Esprit dit aux Églises : au vainquant, je lui donnerai de la manne ayant été cachée; et je lui donnerai un caillou de lumière, et sur le caillou un nom nouveau ayant été écrit, que personne ne voit, sinon celui qui le reçoit.

Oreille... Esprit : entendement spirituel.

Vainquant : et non pas vainqueur - le vainqueur a vaincu, le vainquant vainc à chaque instant.

Manne : ce qui nourrit vraiment - elle donne la force de rester seul au désert.
Dans l'arche d'alliance, la présence de la manne témoigne que l'Église est nourrie dans le désert.

A l'opposé, notre culture, émanation du vieil homme, doit être regardée comme une ordure (Philippiens 3:8). Il faut faire table rase de nos connaissances du monde, pour acquérir les connaissances spirituelles.

Cachée : seul celui à qui elle est donnée sait de quoi il s'agit.

Caillou de lumière : roc, sûr, solide, immuable, qui dure plus que la durée de la vie - certitude, qui a la couleur du Seigneur - la certitude vient de la Lumière.

Nom nouveau : signe de l'existence nouvelle, personne nouvelle engendrée d'en haut, qui ne meurt pas. On ne naît pas chrétien, on le devient.

La personnalité a changé, et le Nom nouveau en est le signe.
Il n'y a que nous qui savons qui nous sommes pour le Seigneur.
Ce Nom nous permet d'entrer dans la Jérusalem Céleste.

Que personne n'a vu : la véritable Église n'a pas d'Histoire - seuls ceux qui sont dans l'Église ont une histoire, qu'ils sont les seuls à connaître.

Canaan (descendants de Cham), d'où vient Balaam, est le terrain de la mort, où est le trône de Satan.
La Chaldée (descendants de Sem : sémites) représente le terrain religieux.
Les Nicolaïtes, le multitudinisme, les hérésies religieuses (l'opinion courante devient la règle et s'impose comme vérité - voir Éphèse).

Lorsqu'on tient avec force son Nom, on est sur le terrain de la promesse : il nous arrive autant de choses qu'aux autres, mais nous remportons la victoire en passant à travers les difficultés.

Il y a deux trônes :
  • celui de Dieu, dans le Ciel , qu'Il partage avec Christ à Sa droite
  • celui de Satan, précipité sur terre, qu'il partage avec le pouvoir politique (ch. 13)
     
Si vous parcourez internet à la recherche d'études sur le livre de l'Apocalypse, vous découvrirez combien les esprits sont dans la confusion, combien l'esprit de ce siècle a embrumé l'entendement des hommes qui prétendent pourtant éclairer leurs semblables. Si après la lecture d'une de ces études vous êtes troublé(e) et perdez contact avec la réalité, cette étude n'est pas sain(t)e. Une étude inspirée du Saint-Esprit doit libérer notre esprit, et renforcer le fait que nous sommes en Christ. Christ doit en priorité être en nous, et non pas un personnage indistinct que l'on croit discerner ici ou là dans le livre de l'Apocalypse. L'étude saine de ce livre a pour conséquence une liberté indescriptible, celle des enfants du Père. Jésus est venu apporter la vérité, qui libère, et non pas le trouble des esprits!

Interpréter correctement un texte biblique

  1. Interpréter le verset dans son contexte

  2. Se demander : "de qui, à qui le verset parle-t-il ?" p.ex., faire attention de pas prendre les avertissements adressés aux chrétiens comme étant destinés aux nations : nous ne sommes pas sur le même terrain (eux ne savent pas, nous n'avons pas à les juger)

  3. Bien comprendre l'esprit d'un verset : qu'y figure une banque ou un soldat, ne justifie pas le prêt à intérêt ou la guerre

  4. Où se trouve le référentiel : la scène est-elle décrite vue du ciel (Dieu) ou de la terre (hommes) ? ceci est très important pour une bonne approche du livre de l'Apocalypse

  5. Le passage s'applique-t-il à notre monde intérieur, extérieur, les deux ? en fait, beaucoup de termes (souverain, plaie, montagne, etc.) peuvent être pris aux trois niveaux : littéral, psychique, spirituel - mais le niveau le plus éclairant sera toujours le spirituel, à partir duquel découlera le sens des deux autres

  6. Interpréter les symboles de manière christocentrique : nous avons affaire à la révélation du Christ

  7. Interpréter la Bible par la Bible - expliquer l'AT par le NT, et éclairer le NT avec l'AT : c'est le même Esprit qui a inspiré chaque verset de la Bible

AUTORITÉ ET PUISSANCE DE LA BIBLE

Nous affirmons l'inspiration divine, la vérité et l'autorité de l'Écriture, l'Ancien et le Nouveau Testament, dans sa totalité. Il n'y a point d'erreur dans tout ce qu'elle affirme. Elle est la seule Parole écrite de Dieu et l'unique règle infaillible de foi et de vie. Nous affirmons aussi que cette Parole est puissante pour accomplir le dessein de salut de Dieu. Le message de la Bible s'adresse à l'humanité entière car la révélation de Dieu dans le Christ, telle que nous la trouvons dans l'Écriture, ne saurait changer. Par elle, le Saint-Esprit continue à nous parler aujourd'hui; dans chaque culture il illumine l'intelligence du peuple de Dieu afin qu'il perçoive personnellement et de façon nouvelle la vérité divine et il révèle ainsi à l'Église entière la sagesse infiniment variée de Dieu. (extrait de la déclaration de Lausanne)
Livre de l'apocalypse La Révélation continue Méfiez-vous des imitations!

Le site qui vous dit la vérité sur l'Apocalypse (cliquer sur les images)

Toute reproduction de ces textes, en totalité ou en partie, est interdite sous peine de bénédictions éternelles :-)

Le contenu des textes appartenant à des sites non gérés par bibletude n'engage que leurs auteurs respectifs, devant Dieu et devant les hommes, et n'engage en rien bibletude
L'Apocalypse est l'Évangile de Jésus-Christ ressuscité (Bossuet)

Le plus grand poème spirituel de la littérature mondiale (H. Mühlestein)

Tout éloge lui est inférieur (Jérôme)