Rechercher dans ce blog

Vous êtes sur apocalypse.bibletude.org. Les points d'entrée de chapitres se trouvent dans la colonne de gauche et dans les onglets ci-dessus (plus complets). L'ensemble de ces points d'entrée se trouve dans la page Contenu du site.
Le livre de l'Apocalypse est intemporel: il s'adresse à chacun, dans sa situation présente, et exhorte chaque lecteur à choisir le chemin qui mène à la Nouvelle Jérusalem. Les symboles du livre de l'Apocalypse représentent avant tout des états intérieurs de l'âme humaine, états qui, de par le comportement humain, déteignent sur la société et, au bout du compte, font l'Histoire.

2:8-11 : L'Église qui est dans Smyrne

2:8 Et à l'ange de l'Église qui est dans Smyrne, écris : voici ce que dit le premier et le dernier, Celui qui fut mort et Il vécut.

L'ange est un esprit, qui sert ceux qui vont hériter du salut (Héb. 1:14), en l'occurrence ceux en qui l'Esprit agit à Smyrne.

Le premier : Il est le Principe.
Dans le Principe Élohim créa..., Genèse1:1
Dans le Principe était le Verbe, Jean 1:1
Tout est issu de Lui, quelle que soit la dimension que nous considérions (spatiale, temporelle, matérielle, spirituelle, etc.).

Il est également le créateur de notre nouvel homme - nouvelle création qui grandit en nous de par Son amour.

Le dernier : c'est vers Lui que tout viendra un jour.
Il est le but des temps (mal traduit par "fin du monde"), Celui vers qui tout soupire pour la libération.

Il sera là à notre mort physique, Celui qui aura le dernier mot.

Il vécut : Il reprit vie, car Il remit Son Esprit entre les mains du Père, et notre espérance est de faire de même (voir verset 11).


2:9 J'ai vu ta tribulation et ta mendicité - mais tu es riche! - et le blasphème de ceux qui se disent Juifs, et ils ne le sont pas, mais une assemblée de Satan. 2:10 Ne crains pas ce que tu es sur le point de souffrir : voici, le diviseur est sur le point de jeter [quelques-uns] d'entre vous en prison, pour que vous soyez éprouvés, et vous aurez une tribulation de dix jours. Sois de foi jusqu'à la mort, et je te donnerai la couronne de vie.

Tribulation : on la subit parce qu'on ne vit pas comme le monde - au contraire, on cherche à réveiller ceux qui dorment, et cela les dérange et les pousse à persécuter : la grande tribulation dure depuis 2000 ans - c'est celle qui est la plus dure à supporter : subir le mal parce qu'on fait le bien - c'est le chemin étroit.

Mendicité : les pauvres reçoivent la joie que les riches n'ont pas, parce qu'ils mendient l'Esprit (Matthieu 5:3).

Dans la Bible, tout est mendicité de l'Esprit, du Principe de la Genèse au Viens, Seigneur Jésus! de l'Apocalypse.

Ecclésiaste : tout est nuée/souffle et quête/mendicité de l'Esprit!

Riche : sur le plan spirituel.
Quand on est mendiant d'Esprit (Heureux les mendiants d'Esprit!), on est plus riche que les riches de la terre.

Blasphème : parole fermentée.
On peut aussi blasphémer par les actes (Jacques 2:7).

Ceux qui se disent Juifs : ceux qui prétendent représenter Dieu (littéralement "ceux qui se disent louant [Dieu]"), alors qu'ils ne font en fait que représenter un système religieux, quel qu'il soit, car ces Juifs ont refusé Christ (le vrai Juif est celui qui a la foi).

Dans la Bible, le Juif qui refuse Christ représente le type de l'homme religieux, notre composante religieuse.

Ce qui est grave, c'est que les "religieux" font croire aux gens que tout est fait (p.ex. baptême des enfants), alors qu'il n'en est rien.

Le premier chrétien était un terroriste qui parlait de justice et de royaume.
La deuxième, une prostituée.
Ils ont été sauvés par la foi, sans baptême ni confirmation, donc sans tradition ni clergé.

Le salut par les oeuvres est une autre forme de religiosité.
Or, une suite d'actions ne constitue pas un état.
Par contre, un état est mis en évidence, révélé, par les actions.

En résumé, les hommes "religieux" nous privent de Christ, en substituant leurs idées à celles de Dieu.

La foi rend euphorique et conscient.
La religion rend euphorique et inconscient.

Satan : principe de ce monde.
Il essaie d'agir en nous : ceux qui ne réagissent pas sont sur son territoire, ceux qui résistent font reculer l'ombre et avancer la lumière (Christ).

La limite est en moi, c'est moi qui décide qui avance et qui recule : en appelant Dieu au secours, Il peut agir par Son Esprit à l'endroit où se forme ma volonté.

Le principe de ce monde agit en ceux qui vivent dans la ténèbre.
Le Principe de tout agit en ceux qui vivent dans la Lumière.

Ne crains pas : l'amour bannit la crainte (1 Jean 4:18).

Diviseur : le diable (diabolos), Satan.
Nous sommes divisés entre lumière et ténèbre (cf. ci-dessus).

Prison : pour le Nom du Seigneur.
Il peut s'agir aussi de prison psychologique (harcèlement moral, pressions), religieuse (tu dois, fais ceci), etc.

Pour que vous soyez éprouvés : l'épreuve peut être une pierre de touche - soit on se rend compte qu'on fait encore confiance à soi-même, et si on est humble on va se réfugier en Christ (nouvel homme) - soit on est déjà en Christ et on exhorte les autres à faire de même - soit notre orgueil nous fait tomber.

L'épreuve est plus un indicateur pour nous que pour Dieu, de la qualité de notre foi - de la solidité de notre relation avec Lui.

Dix jours : tribulation qui ne touche pas l'esprit (la Vie avec le Seigneur), de durée humaine (dix).
Elle n'est pas au-dessus de nos forces - alors que la mort est éternelle.

Sois de foi : garde la relation avec Moi.
Sois saint : sont saints ceux qui ont l'Esprit (la sanctification est une action du Saint-Esprit).

Couronne de vie : quelque chose du Règne du Seigneur.


Il n'y a pas de reproche pour Smyrne : on ne fait pas de reproches à quelqu'un qui souffre, quelque soit son état spirituel.


2:11 Qui a oreille entende ce que l'Esprit dit aux Églises : le vainquant, pas de risque que la seconde mort lui fasse subir l'injustice.

Oreille... Esprit : entendement spirituel.

Vainquant : et non pas vainqueur - le vainqueur a vaincu, le vainquant vainc à chaque instant.

Injustice : elle règne sur terre, jusqu'à notre mort physique - alors, changement de décor : le monde est comme roulé (cf. 6:14) et la Justice de Dieu prend toute son ampleur.

Seconde mort : la 1ère mort est celle du pécheur (l'homme naît pécheur), la 2ème mort est la mort éternelle (scellée à la mort physique du pécheur perdu).

De même, la 1ère résurrection est la conversion à Dieu, et la seconde résurrection est la Vie éternelle.
   
Si vous parcourez internet à la recherche d'études sur le livre de l'Apocalypse, vous découvrirez combien les esprits sont dans la confusion, combien l'esprit de ce siècle a embrumé l'entendement des hommes qui prétendent pourtant éclairer leurs semblables. Si après la lecture d'une de ces études vous êtes troublé(e) et perdez contact avec la réalité, cette étude n'est pas sain(t)e. Une étude inspirée du Saint-Esprit doit libérer notre esprit, et renforcer le fait que nous sommes en Christ. Christ doit en priorité être en nous, et non pas un personnage indistinct que l'on croit discerner ici ou là dans le livre de l'Apocalypse. L'étude saine de ce livre a pour conséquence une liberté indescriptible, celle des enfants du Père. Jésus est venu apporter la vérité, qui libère, et non pas le trouble des esprits!

Interpréter correctement un texte biblique

  1. Interpréter le verset dans son contexte

  2. Se demander : "de qui, à qui le verset parle-t-il ?" p.ex., faire attention de pas prendre les avertissements adressés aux chrétiens comme étant destinés aux nations : nous ne sommes pas sur le même terrain (eux ne savent pas, nous n'avons pas à les juger)

  3. Bien comprendre l'esprit d'un verset : qu'y figure une banque ou un soldat, ne justifie pas le prêt à intérêt ou la guerre

  4. Où se trouve le référentiel : la scène est-elle décrite vue du ciel (Dieu) ou de la terre (hommes) ? ceci est très important pour une bonne approche du livre de l'Apocalypse

  5. Le passage s'applique-t-il à notre monde intérieur, extérieur, les deux ? en fait, beaucoup de termes (souverain, plaie, montagne, etc.) peuvent être pris aux trois niveaux : littéral, psychique, spirituel - mais le niveau le plus éclairant sera toujours le spirituel, à partir duquel découlera le sens des deux autres

  6. Interpréter les symboles de manière christocentrique : nous avons affaire à la révélation du Christ

  7. Interpréter la Bible par la Bible - expliquer l'AT par le NT, et éclairer le NT avec l'AT : c'est le même Esprit qui a inspiré chaque verset de la Bible

AUTORITÉ ET PUISSANCE DE LA BIBLE

Nous affirmons l'inspiration divine, la vérité et l'autorité de l'Écriture, l'Ancien et le Nouveau Testament, dans sa totalité. Il n'y a point d'erreur dans tout ce qu'elle affirme. Elle est la seule Parole écrite de Dieu et l'unique règle infaillible de foi et de vie. Nous affirmons aussi que cette Parole est puissante pour accomplir le dessein de salut de Dieu. Le message de la Bible s'adresse à l'humanité entière car la révélation de Dieu dans le Christ, telle que nous la trouvons dans l'Écriture, ne saurait changer. Par elle, le Saint-Esprit continue à nous parler aujourd'hui; dans chaque culture il illumine l'intelligence du peuple de Dieu afin qu'il perçoive personnellement et de façon nouvelle la vérité divine et il révèle ainsi à l'Église entière la sagesse infiniment variée de Dieu. (extrait de la déclaration de Lausanne)
Livre de l'apocalypse La Révélation continue Méfiez-vous des imitations!

Le site qui vous dit la vérité sur l'Apocalypse (cliquer sur les images)

Toute reproduction de ces textes, en totalité ou en partie, est interdite sous peine de bénédictions éternelles :-)

Le contenu des textes appartenant à des sites non gérés par bibletude n'engage que leurs auteurs respectifs, devant Dieu et devant les hommes, et n'engage en rien bibletude
L'Apocalypse est l'Évangile de Jésus-Christ ressuscité (Bossuet)

Le plus grand poème spirituel de la littérature mondiale (H. Mühlestein)

Tout éloge lui est inférieur (Jérôme)