Rechercher dans ce blog

Vous êtes sur apocalypse.bibletude.org. Les points d'entrée de chapitres se trouvent dans la colonne de gauche et dans les onglets ci-dessus (plus complets). L'ensemble de ces points d'entrée se trouve dans la page Contenu du site.
Le livre de l'Apocalypse est intemporel: il s'adresse à chacun, dans sa situation présente, et exhorte chaque lecteur à choisir le chemin qui mène à la Nouvelle Jérusalem. Les symboles du livre de l'Apocalypse représentent avant tout des états intérieurs de l'âme humaine, états qui, de par le comportement humain, déteignent sur la société et, au bout du compte, font l'Histoire.

7trompettes

Comme dit plus haut, nous avons dans le livre de l'Apocalypse une succession de tableaux répétitifs qui, superposés tels des feuilles transparentes, s'éclairent les uns les autres et forment un tout cohérent.

Nous avons avec le septième sceau un transparent supplémentaire, en même temps que complémentaire, par rapport aux six autres, tout en en étant le point de convergence : le septième sceau résume et englobe les six autres.

Le septième sceau, comme la Bible et ses parties, a les mêmes propriétés qu'un hologramme : si on décompose ce dernier en plusieurs morceaux, chaque morceau nous offrira la même image que l'hologramme entier : la partie contient les mêmes informations que le tout.

On pourra aussi comparer la Bible à une image fractale : quel que soit le niveau de détail que nous choisissions, nous retrouverons la même structure, le même message : le message de la Bible se retrouve dans chacun de ses livres constitutifs, ainsi que dans chacun de ses passages, chacun de ses ensembles de versets formant un ensemble cohérent.

Dans le chapitre 8 il sera directement ou indirectement question, à plusieurs reprises, de bois (Croix) et de Sang, qui selon le contexte représentent la mort - de celui qui résiste à l'Esprit - ou la Vie - de celui qui laisse Christ vivre en lui. En effet, celui qui veut vivre - de son vieil homme - mourra, mais celui qui accepte la mort - de son vieil homme - vivra.


Les quatre premières trompettes : terre/mer/ciel/lumière, sont dans l'ordre inverse de celui de la Genèse - ainsi, chacune des trompettes est la cause de la précédente (*) : on a les réponses avant les questions, afin que l'homme ne soit pas désemparé face à celles-ci.

(*) Trompettes : 4ème = Jour et nuit masqués => 3ème = les "pseudo" tombent (=> pollution des esprits) => 2ème = la foi fait naufrage => 1ère = les bénédictions deviennent malédictions.

Il y a deux sortes de trompettes : celles du jubilé (dettes remises, du fait que le Seigneur a été frappé pour nous) et celles de Jéricho (tout s'effondre).

Les "tiers" dont il sera question représentent le niveau spirituel (L'homme est corps/âme/esprit).


En conclusion des 4 premières trompettes : nous sommes constamment sur le fil du rasoir, car libres, [re]créés par un Dieu d'Amour - chaque événement surgissant dans notre vie peut être source de bénédiction et de salut si nous avons décidé de vivre de la vie de l'Esprit de Dieu, ou source de malédiction et de mort spirituelle (avec ses conséquences psychiques et physiques) si nous avons décidé de laisser l'esprit du vieil homme mener le bal, guidé par la chair, le monde et le diable.

Le livre de l'Apocalypse commence par les mots "Révélation du Christ Jésus" : c'est le Christ, second Adam, nouvel homme, qui est révélé tout au long du livre de l'Apocalypse.

Il nous est montré tout au long du livre de l'Apocalypse les conséquences qu'implique le choix de vivre du vieil homme, et la plénitude qu'apporte de vivre du nouvel homme - ce nouvel homme qui est le thème central du livre de l'Apocalypse. Celui qui vit du vieil homme n'est pas encore converti. A la conversion, le vieil homme meurt, mais le sauvé peut continuer de vivre de la chair, qui consiste à ne pas accepter ceci : l'essentiel ne réside pas dans ce qui nous arrive, mais dans le "comment nous y réagissons" - et le "comment nous y réagissons" dépend d'où nous vient notre source de vie : de la chair (ou du vieil homme pour les non convertis) ou du nouvel homme ?

Les conséquences des épreuves subies par l'homme dépendent donc du choix qu'il a fait :
  • s'il a choisi de vivre du vieil homme ou de la chair, les épreuves, au lieu de le faire se tourner vers Dieu, l'endurciront, comme Pharaon au temps de Moïse
  • s'il a choisi de vivre de l'homme nouveau, il louera Dieu POUR TOUTES choses, quelles que soient les circonstances

Je bénirai l’Éternel en tout temps : Sa louange est continuellement dans ma bouche
(Psaume 34:1)

En effet :
  • les circonstances défavorables ne touchent pas celui qui vit de l'homme nouveau, car le jugement du vieil homme a déjà été opéré à la Croix, et les circonstances libèrent la vie du chrétien de l'attrait du vieil homme et de la chair, et le poussent encore plus à vivre de l'homme nouveau débarrassé de la chair
  • celui qui vit du vieil homme sera par contre touché par ce jugement, car il a refusé d'être au bénéfice de la Croix - il peut encore se convertir, mais s'il persiste à vivre du vieil homme, chaque épreuve nouvelle le confortera dans son image négative de Dieu et l'endurcira encore plus : sans une recherche d'une révélation du Christ, il sombrera
Chaque jugement du livre de l'Apocalypse peut donc être vu selon deux grilles de lecture :
  • grille de lecture du vieil homme : les épreuves sont négatives, car celui qui vit du vieil homme EST ce vieil homme qui est touché par le jugement
  • grille de lecture du nouvel homme : les épreuves sont positives, car elles toucheront la chair, nostalgique du vieil homme, auquel celui qui vit de l'homme nouveau a déjà renoncé
Le mot "jugement" veut littéralement dire "tri", et c'est bien ce qui se passe ici. Exemple pris dans le chapitre 9 : le feu sera destructeur pour celui qui vit du vieil homme, alors qu'il sera purificateur pour celui qui vit de l'homme nouveau. Autre exemple : une personne emprisonnée sera malheureuse si elle vit de son vieil homme, mais elle louera le Seigneur pour toutes choses si elle vit du nouvel homme. Celui qui décide de vivre du vieil homme s'enferme dans un cercle vicieux : les épreuves destinées à écarter ce vieil homme l'endurcissent encore plus dans son choix. Celui qui décide de vivre de l'homme nouveau se sanctifie dans un cercle vertueux : les épreuves écartent chaque fois plus la chair de sa source de vie.

Ce qui nous arrive aura donc pour conséquence ce que la source de notre vie en fera, comme vu dans le chapitre 8 :
  • si nous vivons du vieil homme ou de la chair, l'attachement au monde nous détruira
  • si nous vivons du nouvel homme, le monde se détachera de nous
  • si nous vivons du vieil homme, la convoitise de la chair nous détruira
  • si nous vivons du nouvel homme, la chair nous fuira
  • si nous vivons du vieil homme ou de la chair, les circonstances de la vie qui les malmèneront nous détruiront
  • si nous vivons du nouvel homme, les circonstances de la vie mettront la chair de côté et feront croître en nous la vie nouvelle
  • si nous vivons du vieil homme ou de la chair, les milieux et guides spirituels aveugles nous détruiront
  • si nous vivons du nouvel homme, les milieux et guides spirituels aveugles feront que nous nous éloignerons des enseignements trompeurs, et que nous nous approcherons encore plus de Christ

Celui qui veut préserver son psychisme - vivre par lui-même, donc vivre de la chair - le perdra - car sa raison sera obscurcie par la chair, le monde et le séducteur. Celui qui accepte de perdre son psychisme - de vivre de Christ, donc du nouvel homme - le sauvera - car son intelligence sera renouvelée par l'Esprit de Dieu (d'après Luc 17:33).

Celui qui vit du vieil homme ou de la chair interprétera les événements "négatifs" de sa vie comme un malheur. Celui qui vit de l'homme nouveau louera Dieu pour toutes choses, quelle que soit leur apparence de bien ou de mal (a).

Jacques 1:2 : Estimez-le comme une parfaite joie, mes frères, quand vous serez en butte à diverses épreuves...

(a) Celui qui vit du vieil homme ou de la chair décide de lui même ce qui est bien et ce qui est mal ("péché originel", à savoir à l'origine de nos autres péchés). Celui qui vit de l'homme nouveau discerne par l'Esprit ce qui est bien et ce qui est mal aux yeux de Dieu.


Les quatre (= réalité terrestre) premières trompettes concernent les relations du vieil homme ou de la chair avec le monde extérieur : attachement au monde, convoitise de la chair, réactions négatives aux événements, milieux et guides spirituels aveugles - mais aussi leurs pendants positifs de la vie du nouvel homme, qui échappe à ces malheurs en s'envolant avec les ailes de l'Esprit.

Avec les trois (= réalité spirituelle) dernières trompettes, on entre à l'intérieur du coeur de l'homme : pour ne pas subir la mort spirituelle, il va falloir laisser l'Esprit cultiver notre coeur (1), après L'avoir laissé le labourer avec amour par les réalités extérieures (Philippiens 2:12 : mettez en oeuvre votre salut, travaillez votre salut (2)).

(1) La véritable culture est ce qui produit les fruits de l'Esprit, alors que la culture humaine produit des fruits sortant du coeur irrégénéré - la culture humaine n'est pas mauvaise en soi, tant qu'on n'en fait pas un objectif de vie, une idolâtrie : cependant, son fruit est stérile, ne produisant rien pour la vie de plénitude en Christ.

(2) Et non pas : à votre salut.

Comme au chapitre 8, les "tiers" dont il sera question au chapitre 9 représenteront le niveau spirituel.


La 7ème trompette

           
Si vous parcourez internet à la recherche d'études sur le livre de l'Apocalypse, vous découvrirez combien les esprits sont dans la confusion, combien l'esprit de ce siècle a embrumé l'entendement des hommes qui prétendent pourtant éclairer leurs semblables. Si après la lecture d'une de ces études vous êtes troublé(e) et perdez contact avec la réalité, cette étude n'est pas sain(t)e. Une étude inspirée du Saint-Esprit doit libérer notre esprit, et renforcer le fait que nous sommes en Christ. Christ doit en priorité être en nous, et non pas un personnage indistinct que l'on croit discerner ici ou là dans le livre de l'Apocalypse. L'étude saine de ce livre a pour conséquence une liberté indescriptible, celle des enfants du Père. Jésus est venu apporter la vérité, qui libère, et non pas le trouble des esprits!

Interpréter correctement un texte biblique

  1. Interpréter le verset dans son contexte

  2. Se demander : "de qui, à qui le verset parle-t-il ?" p.ex., faire attention de pas prendre les avertissements adressés aux chrétiens comme étant destinés aux nations : nous ne sommes pas sur le même terrain (eux ne savent pas, nous n'avons pas à les juger)

  3. Bien comprendre l'esprit d'un verset : qu'y figure une banque ou un soldat, ne justifie pas le prêt à intérêt ou la guerre

  4. Où se trouve le référentiel : la scène est-elle décrite vue du ciel (Dieu) ou de la terre (hommes) ? ceci est très important pour une bonne approche du livre de l'Apocalypse

  5. Le passage s'applique-t-il à notre monde intérieur, extérieur, les deux ? en fait, beaucoup de termes (souverain, plaie, montagne, etc.) peuvent être pris aux trois niveaux : littéral, psychique, spirituel - mais le niveau le plus éclairant sera toujours le spirituel, à partir duquel découlera le sens des deux autres

  6. Interpréter les symboles de manière christocentrique : nous avons affaire à la révélation du Christ

  7. Interpréter la Bible par la Bible - expliquer l'AT par le NT, et éclairer le NT avec l'AT : c'est le même Esprit qui a inspiré chaque verset de la Bible

AUTORITÉ ET PUISSANCE DE LA BIBLE

Nous affirmons l'inspiration divine, la vérité et l'autorité de l'Écriture, l'Ancien et le Nouveau Testament, dans sa totalité. Il n'y a point d'erreur dans tout ce qu'elle affirme. Elle est la seule Parole écrite de Dieu et l'unique règle infaillible de foi et de vie. Nous affirmons aussi que cette Parole est puissante pour accomplir le dessein de salut de Dieu. Le message de la Bible s'adresse à l'humanité entière car la révélation de Dieu dans le Christ, telle que nous la trouvons dans l'Écriture, ne saurait changer. Par elle, le Saint-Esprit continue à nous parler aujourd'hui; dans chaque culture il illumine l'intelligence du peuple de Dieu afin qu'il perçoive personnellement et de façon nouvelle la vérité divine et il révèle ainsi à l'Église entière la sagesse infiniment variée de Dieu. (extrait de la déclaration de Lausanne)
Livre de l'apocalypse La Révélation continue Méfiez-vous des imitations!

Le site qui vous dit la vérité sur l'Apocalypse (cliquer sur les images)

Toute reproduction de ces textes, en totalité ou en partie, est interdite sous peine de bénédictions éternelles :-)

Le contenu des textes appartenant à des sites non gérés par bibletude n'engage que leurs auteurs respectifs, devant Dieu et devant les hommes, et n'engage en rien bibletude
L'Apocalypse est l'Évangile de Jésus-Christ ressuscité (Bossuet)

Le plus grand poème spirituel de la littérature mondiale (H. Mühlestein)

Tout éloge lui est inférieur (Jérôme)